18/03/2014

I 'm Back In Blog

Dingue, mon dernier papier sur ce blog date de 2010 ; alors je ne me mets aucune pression, mais j’ai juste envie de raconter la suite de l’odyssée, de tourner ici avec vous quelques pages de cette « vie nature ». Envie de mettre en avant vins dégustés et vignerons rencontrés ; les évènements auxquels vous participez également, bref, I’am Back In Blog !

 

Pour commencer un retour détaillé sur nos dernières rencontres vigneronnes de Printemps 2014, les vignerons et leurs cuvées...  Restez! ;-)

14:42 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2010

19-20 MARS, WEEK-END VIGNERONS

Les vendredi 19 (de 17h à 21h) et samedi 20 Mars (de 11h à 20h), se tiendra à la salle des fêtes du lieu-dit "Guet à Pintes", au 2 rue Constant Wauters, à Pécrot (Grez-Doiceau), nos prochaines portes ouvertes en présence de vignerons! Le casting est à nouveau top du biotope, avec pour chaque région présentée, un de ses meilleurs représentants bio et nature !

afficheprintemps_2010


Il y aura bien sûr l’ami fidèle Fanfan Ganevat du Jura, qui nous présentera, en blanc quelques cuvées 2007 comme la belle Oregane, un assemblage ouillé de savagnin et de chardonnay; et aussi une nouvelle venue, ses « Grusses En Billat ». En rouge, ce sera la dernière occasion de goûter son pinot noir 2008, tout en finesse et longueur, et sans soufre ajouté. Il nous présentera aussi quelques oxydatifs comme le super rpt Q/P « cuvée de garde », assemblage également de chardonnay et de savagnin ; ou encore sa cuvée prestige. Enfin, on devrait avoir droit à l’un ou l’autre liquoreux. En primeur pour vous, il ne pourra certainement résister à montrer les belles promesses de ses blancs 2008;-)

Fanfan_off_2

Si Fanfan est un habitué (il n’a raté aucun week-end vigneron en 5 ans), il y aura quatre nouveaux venus à Pécrot, mais beaucoup d’entre vous ont eu l’occasion d’apprécier leurs vins, ils sont à la carte depuis un certain temps.

En Loire, il y aura Sébastien David, dit l’hurluberlu ! Pourquoi Hurluberlu? Ben c’est le nom d’une de ses cuvées, et puis c’est un peu son surnom dans le coin, lui qui est un des seuls de l’appellation à travailler ses vignes comme un forcené et à limiter les entrants en cave à quelques milligrammes de SO2. Deux cuvées en dégustation, l’hurluberlu, évidemment, mais aussi le superbe « Ni Dieu Ni Maître, 2007 » (parce qu'on est pas des moutons ;-); cuvée évidemment repérée dans un des derniers n° de la RVF consacré à la Loire. Du cabernet franc sous deux aspects bien complémentaires.

ndnm_p

 


Il sera rejoint le samedi par l’Isabelle Villemade, du domaine du Moulin, en appellation Cheverny et Cour-Cheverny. Elle nous présentera ses gamay et pinot noir, frais comme des gardons, mais aussi ses blancs dont le somptueux « Acacias », à base de romorantin.

En Beaujolais, c'est Jean-Claude Lapalu qui répondra présent. Vous vous êtes régalés de son Beaujolais Nouveau en 2008 et en 2009. Vous allez maintenant découvrir ses nombreuses déclinaisons de gamay en appellation Brouilly. Des vins toujours très mûrs, il en fait même une vendange tardive, le Rang des Merles, et aux tannins soyeux. Un petnat, le bien nommé aléatoire, sera également au programme! Il a fait la une du magazine belge « Vino » dans son dernier numéro consacré au Beaujolais. 

 

lapalu

En Alsace, les mousquetaires du vin nature ne sont pas trois, mais quatre (Schueller, Frick, Meyer et Binner), vous avez pu découvrir leurs vins régulièrement à la boutique ces dernières années ; et cette fois je suis très heureux d’accueillir Beatrice Binner (la sœur de Christian et la « marraine » de la fameuse cuvée Béatrice ! ). Le timing est excellent, puisque avec l’arrivée du printemps, ce sera l’occasion d’encaver la plus que sympathique cuvée des « saveurs Printanières », mais aussi de se régaler de son muscat qui frizouille et de ses grands crus du Kaefferkopf.

Vu les circonstances difficiles, je me suis décidé assez tard pour l’organisation de cet événement. J’ai donc contacté un peu plus de vignerons qu’à l’habitude. Ils ont presque tous répondu présent ! J’aurai donc le plaisir d’accueillir pour la deuxième fois à Pécrot, Ludovic Bonnelle du domaine du Pech, dans le Sud-Ouest. En plus d’être un gars adorable, Ludovic fait des vins de toute beauté et d’un naturel confondant. Son Pech abusé 2005 fut un de mes top 5 de 2009, et un coup de cœur récent de JF sur Biodyssey. Le domaine est situé à Buzet, appellation, où 95 % des raisins vont en coopérative, dire que Ludovic est un peu esseulé dans son travail n’est pas mentir. Il nous en présentera deux versions du 2005, une très légèrement sulfitée, et une autre à l’élevage un peu plus long, totalement sans sulfite. Et puis il y aura ses belles cuvées de garde « badinerie », en rouge comme en blanc et toujours sans sulfite ajouté. Gros Miam en perspective.

 

printemps2008_9

Six vignerons bio et nature, haut de gamme, mais avec des prix pour toutes les bourses, de 7 à 77 euros ;-) !


Et puis ne louper pas nos poivres divers et nos tisanes de fin d'hiver, nos thés indiens, chinois ou japonais, et parfois sauvages. Et puis les épices, du sumac à la fève Tonka, en passant par les feuilles de poivrier de Tasmanie, et sans oublier les classiques curry indiens colombo, garam massala, et puis aussi les épices plus courantes mai de qualité bio supérieure, comme la cannelle, le clou de girofle, le carvi, ... Un festival de saveurs en perspective, une véritable odyssée aromatique, ben tiens!!

Voilà qu'on se le dise, venez nombreux, on compte sur vous pour faire de cette fête une réussite!

 

 

 

 

 

21:21 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : david, ganevat, binner, lapalu, pech, villemade |  Facebook |

18/11/2009

BOJO NOVO & CO


Le Beaujolais nouveau est de retour, le troisième jeudi de Novembre, comme chaque année ! Et pour la première fois nous ouvrons la boutique ce jeudi là également. On dégustera donc ces nouveaux sur trois jours ! Je voudrais entendre des exclamations de joie, des « hourrah » et des « youppie », mais apparemment rien. Et oui, le Beaujolais a une réputation exécrable et le coût de grâce a été donné par le reportage d’envoyé spécial sur le vin naturel. Il faut dire qu’il l’a bien cherché, en transformant une idée de génie et un terroir fabuleux en un produit artificiel où le raisin ne trouve plus sa place.
 

beaujo2


Car faire du jus de raisin tout juste fermenté, sans élevage, sans artifice, pour être aussitôt soutiré et aussitôt bu, quoi de plus naturel, je le répète, c’était une riche idée. Ensuite, certains ont cru que son succès venait de ce petit goût de banane et de cuberdon propre à la macération carbonique et ont cherché à l’exacerber, dénaturant ce vin jusqu’au point de rupture où le raisin n’était presque plus nécessaire, la souche de levure sélectionnée 71 B suffisant largement.

beaujo3


On connaît la suite, après un succès mondial, le consommateur s’est rendu compte de l’arnaque et ce fut le retour de manivelle. Les œnologues, jamais en manque d’idée proposent maintenant des vins aux arômes de cassis et aux robes foncées, non pas le fruit du raisin (j’aime bien cette image ;-), mais à nouveau par le biais de technique de vinification le dénaturant. C’est pas beaucoup plus reluisant comme approche du vin, et pas bien meilleur en tout cas !

 

beaujo4


Pas de salut sans ces pratiques ? Et non, il y a une bande d’irréductibles qui grossit un peu chaque année, et qui nous propose de vrai Beaujolais nouveau, fait de raisin mûr, juste macéré et fermenté. Arôme de cerise sur le gâteau de marc, pour la France, la Belgique et les pays avoisinants, il n’y a même pas d’ajout de sulfite dans les cuvées que nous proposons. Evidemment, il faut les chercher et ne pas traîner, car ceux là sont vite dévalisés par les amateurs un peu curieux.
 
Et puis cette année, c’est 2009, avec un été qui a permis de produire des jus fantastiques, d’une gourmandise incroyable et d’un fruité éclatant. Si vous devez regoûter un jour un Beaujolais nouveau, c’est le moment, c’est l’instant rêvé ! Tout n’a pourtant pas été rose chez tout le monde. Ainsi le sort s’acharne sur Michel Guignier, à Vauxrenard, qui à dû essuyer 5 attaques de grêle, réduisant son rendement à moins de 12 hl/ha. Pas de nouveau donc pour Michel, mais j’ai pris son Mélodie d’automne, tout en finesse aromatique, ceux qui ont connu le 2007 doivent se précipiter ; c’est une pure merveille ! Le prix a un peu augmenté, car l’équilibre de l’exploitation est en jeu, mais ça vaut la peine de soutenir ce vigneron passionné !
 
Pas la joie dans les rendements non plus chez Christian Ducroux (photo d'un cep plus bas), à cause d’une attaque de mildiou qui a dévoré une bonne partie de ses raisins. Christian ne parle pas de malchance ou d’inefficacité de ses traitements bio ; non, il aurait simplement dû traiter ses vignes en ce satané dimanche de juin. Il a préféré attendre et passer un peu de temps de repos avec ses enfants. Le lundi, c’était trop tard, la pluie était de retour (il a plu la quantité de 2 mois en 15 jours). Quand on déguste paisiblement ces nectars, il est parfois bon de se rendre compte des conditions dans lesquelles il a été produit. Très peu de vin donc, mais les prix bougent peu, et la qualité est incroyable, un beaujolais nouveau qui serait presque de garde, à déguster maintenant sur un filet de marcassin cuit à basse température comme le fait si bien Pol Grégoire ( <http://www.polgregoire.org/LAlimentation_Vive/Accueil.html>). Gardez en pour les beaux jours de printemps, ce sera le régal assuré, et c’est vrai pour toutes les cuvées de Beaujo nouveau que je vous propose cette année.
 

ducroux_cep


Jean-Claude Lapalu et Georges Descombes ont été plus verni. Pas de mildiou, pas de grêle, un état sanitaire parfait, « on a pas dû jeter un grain » m’a confié Jean-Claude. J’en ai profité pour goûter quelques autres cuvées chez le noune, c’est du pur bonheur, notamment un Beaujolais Villages qui sera soutiré au printemps dont je réserverais bien les quelques hectolitres disponibles ! Attention tous les nouveaux proposés ici sont des « Villages » issus de terroirs du Nord de Belleville, les terroirs des crus du beaujolais (Morgon, Moulin à Vent, Brouilly, Régnié, …), nettement plus qualitatifs que ceux issus des terres productives des plaines du Sud.
 
Au programme donc (les nouveaux seront aussi disponibles (et dégustables ;-) chez BIOSPHERE le vendredi et samedi en dehors des heures d’ouverture de la boutique)

Beaujolais Villages Nouveau 2009, Gamay, sans sulfite ajouté, JC. Lapalu (Bio conversion) 
Robe pourpre foncé, nez éclatant, avec une petite note de banane et beaucoup de cerise et son noyau. En bouche c’est gourmand et croquant, dense mais non dénué d’élégance, rafraîchissant et nourrissant.
 
Beaujolais Villages Nouveau 2009, Gamay, sans sulfite ajouté, Ch. Ducroux (Bio et biodynamie certifiée)
Robe également très pourpre, nez épicé (girofle), fruité (myrtille), floral, un peu poivré, note légèrement animale. Bouche avec de la mâche, quelques tannins, assez puissante mais dotée d’une bonne acidité ; c’est presque un petit vin de garde. (photo ci-dessous, presque tout est travaillé au cheval, même les pulvérisations)

ducroux09


 
Beaujolais Villages Nouveau 2009, Gamay, sans sulfite ajouté, G. Descombes (Non certifié) 
Robe encore plus colorée il me semble. Nez de cerise, de noyau, de myrtille, qui vous fait saliver tout de suite ; vraiment rien à voir avec le primeur classique ! En bouche c’est pulpeux à souhait, d’une maturité exemplaire, équilibré. Encore meilleur que son 2007, on en boirait des louches ! Noune travaille bien sûr en bio, mais il n’a pas la certification, car il a une petite parcelle très en pente sur laquelle il passe un défoliant une fois par an. Mais elle ne rentre pas dans son nouveau.
 
Mélodie d’Automne, Vdt, 2009, Gamay, sans sulfite ajouté, M. Guignier (bio certifié) )
Superbe nez complexe, entre fruit et fleur, notes de banane, de cerise et de fleur, ça pinote presque. La bouche est élégante, non dénuée de longueur, on peut le garder sans problème, même s’il est déjà tellement ravissant !
 
Chiroubles Vieilles Vignes 2008, Gamay vinifié sans sulfite, D. Coquelet 
Dans la famille Descombes, il y a Damien (photo ci-dessous), un jeune gars éminemment sympathique dont nous avions déjà dégusté une cuvée il y a quelques temps. Le voici de retour avec une cuvée plus sérieuse, son Chiroubles Vieilles Vignes, qui prouve qu’il a assimilé les talents familiaux très rapidement. Le style est similaire, fait de densité et de gourmandise. C’est le meilleur 2008 dégusté à ce jour, c’est tout dire. Et l’année prochaine il y aura un Morgon Côte de Py, goûté sur fût, que du bonheur ! Damien débute et travaille déjà en bio, la certification devrait suivre.

 

coquelet
 


 


ET puis grosse surprise pour ceux qui viennent le samedi, il n’y aura peut-être plus de Beaujo nouveau;-) mais il y aura notre petit ours brun, Mathieu BARRET du domaine du COULET à Cornas, une visite surprise à ne pas rater !!! Il nous fera déguster ses 2007 ! <http://domaineducoulet.site.voila.fr/page1.html>
 
Et puis semaine évènement, décidément, ça y est, je n’ai pas encore les clés, les travaux n’ont pas encore commencé, mais je ne résiste pas à la tentation d’ouvrir dès ce jeudi, notre nouvelle boutique, l’ancien café « Guet à Pintes ». Sauf souci (ce sera indiqué sur la porte), vous pourrez découvrir ce lieu « brut » avant que nous ne le rafraîchissions (il en a bien besoin ;-). C’est dans la même rue, au bas et au coin de celle-ci, au numero 2. Donc vous retenez, ce week-end, c’est soit au 2, soit au 22 !

07/10/2009

PARFUM DE VENDANGES 2009

Un beau petit reportage sur les vendanges 2009 chez les Schueller, ne loupez pas non plus la recette qui suit, de quoi faire saliver et donner l'envie d'ouvrir un vieux pinot gris de cette belle maison!

Et je ne résiste pas à vous mettre en lien le reportage d'envoyé spécial sur le vin est-il encore un produit naturel. Bien sûr il y a une part énervante de sensationnalisme (ben oui soyons pas naïf, c'est de la télé!), mais les boutons vont sans doute surtout germer chez ceux qui ne veulent se remettre en question... Et ils vont tirer à boulets rouges sur le messager (l'envoyé spécial) plutôt que de réfléchir... Car le fond est là, et la différence entre le vin industriel (majoritaire) et le vrai vin de terroir, de préférence bio et nature, s'accentue encore... et les vessies ressemblent de plus en plus à des lanternes ...

17:41 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vendanges, vin nature, schueller |  Facebook |

20/06/2009

26-27 JUIN, WEEK-END VIGNERON!

 

afficheete2009

 

Le week-end prochain, les vendredi 26 et samedi 27 juin, à Pécrot (Grez-Doiceau), la boutique de l'Odyssée des arômes, fêtera, en présence de vignerons, son troisième millésime. Venez nombreux, parlez-en autour de vous, on vous attend! Des questions, un mail (laurent@truegreatwines.com) ou mon gsm, 0478 82 16 36. Il y aura aussi nos épices, nos poivres sauvages, nos huiles essentielles et de gastronomie, nos thés de Chine ou du japon, nos multiples curry, et quelques superbes nouveautés, comme cette fabuleuse poudre de feuilles de poivrier de Tasmanie. Venez!

Et oui, déjà trois ans écoulés depuis que nous avons transformé "temporairement" notre salon en boutique; et près de 6 ans que nous tentons de vous faire découvrir de petits producteurs, bios, talentueux et passionnés. Le temps s'écoulerait-il aussi vite qu'un vin sans soufre dans notre gosier? La aussi, ne devrait-on pas imposer la mention "avec modération"! Clin d'oeil

Quoi-qu'il en soit, nous y sommes, et j'en suis très heureux; très heureux aussi de vous faire découvrir Jérôme Jouret, du domaine des Clapas, en Ardèche, dans la vallée de l'Ibie, à Villeneuve de Berg. Il en est, lui aussi, à son troisième millésime, le 2008, que vous allez pouvoir déguster. En conversion bio, il travaille ses vins, issus pour la plupart de coteaux argilo-calcaire, dans un registre sans soufre, très pur! Des cuvées de rouge, aux arômes fruités, floraux, gouleyantes (Java), suaves (En Avant Doute, grenache) ou plus structurées (Pas à Pas, carignan-alicante). Il nous propose aussi un blanc très chouette, l'ivraie, qu'il a réussit à séparer du bon grain ;-). C'est un 100 % ugni blanc qu'il a mis en bouteilles sans SO2, attention, je n'en ai que 6 caisses. Les prix sont angéliques, tout en dessous de 10 €. J'étais le premier à l'avoir en Belgique (merci Gaëtan;-), et sa première visite est pour nous, ne la loupez pas!

 

clapas

 

Pour faire le poids face à ce jeune talent, j'ai fait appel à une équipe de choc. Dans les buts, je n'ai mis personne, car vu le profil de ces vignerons, c'est pas à du foot qu'il faut s'attendre, mais à du Rugby Langue tirée.  Comme piliers, il y aura à droite, René "cabernet" Mosse, de St Lambert du Lattay en Anjou. En bio depuis belle lurette, il nous proposera ses 2007 à la dégustation, je les ai goûté à Angers cet Hiver, c'était déjà bon! Si les blancs doivent encore se faire un peu (quoique les Bonnes Blanches sont déjà magiques...), les rouges sont d'un croquant extraordinaire. René "cabernet" assume encore une fois son surnom avec talent, pour proposer un vin, encore une fois en phase avec le meilleur du millésime. Après un 2005 baroque, très mûr, avec 2 sucres résiduels (je les ai comptés ;-) mais doté d'une superbe acidité, un 2006 qui entrera dans la légende dans quelques années, voici un 2007 bienvenu, dense, aux tannins déjà abordables, et au fruité adorable. A boire en attendant les 2006 et 2004, c'est un vrai coup de coeur. Et puis il y aura aussi le bien nommé "Gros", à base de grolleau, une friandise pour adulte! Un autre beau reportage sur le blog de la pipette!

divecigare

A gauche, vous trouverez Georges "noune" Descombes, fer de lance du Beaujolais naturel. Troisième visite également pour le "noune", qui nous fera une petite verticale du Beaujolais, avec du Brouilly Vieilles Vignes 2005, du Morgon Vieiilles Vignes 2006 et du Chiroubles Vieilles Vignes 2007. Plus du petnat, du rosé et une ou deux cuvées de soif. Des Beaujolais de haute volée, on va se régaler!

 

noune_fanfan

 

Enfin, aux autres postes, à l'avant, ou comme talonneur, au four comme au moulin, il y aura Jean-François "talon" Ganevat, dit aussi Fanfan, en importation direct du profond Jura. Lui, c'est déjà sa onzième visite dans ce petit bled de Pécrot. Au programme, les 2007, en blanc comme en rouge, et sans doute encore des nouveautés dont il a le secret. Malgré sa renommée croissante, le pèlerinage de Pécrot lui est indispensable. Ses 2007 sont superbes, en rouge, tout en fruit (ah ce pinot noir à se damner!), les blancs sont rectilignes, cristallins, de toute beauté. Révélation 2009 chez Bettane et Gault et Millau, il truste encore les premières places dans le dernier N° de la RVf consacré au millésime 2008, où il est coup de coeur! Mais attendons patiemment ces 2008, et profitons des derniers 2006 et réservons d'abord les 2007, n'accélérons pas le temps inutilement Clin d'oeil

Allez, à la semaine prochaine!

ganevat_rvf

 

 

 

 

21:07 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ganevat, mosse, descombes, clapas |  Facebook |

30/01/2009

ANGELI-CHAFFARDON

Confirmation et quelques précisions. Nous aurons bien l'honneur et le plaisir d'accueillir un des tout meilleurs vignerons de Loire et de France, Mark Angeli. Il sera accompagné d'un des talents les plus prometteurs, Didier Chaffardon. Deux vignerons en biodynamie qui produisent quelques uns des meilleurs vins d'Anjou.

Cette rencontre se fera sous forme d'une conférence-débat-dégustation. Elle aura lieu le 7 février 2009, à la Fac d'Agro de Louvain-la-Neuve, place croix du Sud, au SUD 05, à 15h00. Il reste quelques places, inscrivez vous!

Il y aura donc Mark Angeli, et il nous fera déguster ses cuvées “La Lune”, “Les Fouchardes”, son Anjou rouge, et son rosé d’un jour. Quant à Didier Chaffardon, un vigneron exceptionnel, qui a travaillé avec Mark et vole maintenant de ses propres ailes. Je dois encore choisir les cuvées à déguster, mais il y aura sa fabuleuse cuvée Isidore, ça c’est sûr. Et puis, surprise, il y aura d’autres cuvées représentatives de cette nouvelle approche de la viticulture, on va se régaler. Vu quelques frais imprévus, il y aura une petite PAF de 10€, mais elle sera ristournée sous forme d’un verre Spiegelau Expert et un bon d’achat de 5€. Il sera possible de commander les vins présentés, mais attention quantités limitées.

Mais nous serons là aussi pour discuter, débattre, passionnément, et je l’espère de manière constructive. Mark et Didier ne vont pas faire un exposé, ils attendent vos questions, ils veulent répondre à vos interrogations, dans le domaine de la viticulture, mais pourquoi pas plus loin, l’agriculture, la décroissance, la mondialisation; ce sont des passionnés et ils ont des opinions à partager et n’hésitez pas à les bousculer;-). Pour ceux qui n’ont pas encore vu, jetez déjà un oeil sur les vidéos en lien ci-dessous.

Il reste quelques places, ne loupez pas cet évènement et j’apprécierais infiniment que vous diffusiez l’information autour de vous. Attention, il vaut mieux s’inscrire. Une question, un doute, n’hésitez pas à me contacter!

angeli_conference

Comme introduction au personnage, vous pouvez visionner ces deux petites vidéo 1 vidéo 2

Comme introduction à ses vins (pour ceux qui ne les ont jamais dégusté à la boutique ;)): quelques notes extraites du guide vert de la RVF:

Viticulteur biodynamiste zélé, idéaliste et sensible, Mark Angéli élabore essentiellement des vins secs artisanaux, de chenin. Qu’il s’agisse de la lune, dans un style mûr et riche, associé à une grande fraîcheur minérale, des Fouchardes, plus subtil, ou du Vignes Françaises (franc de pieds arrachés en 2007, ravagés par le phylloxera), dense et vivace, tous atteignant le niveau d’originalité des grands crus. En vinification, les doses de soufre sont faibles ou inexistantes (Vignes françaises).... Les Vins. Tous les chenins secs se déclinent en vin de table, Mark Angéli ayant renoncé à participer à la “mascarade” des dégustations d’agréments des AOC. Ils se présentent magnifiquement avec une précision aromatique que nous ne leur connaissions pas. ...

Angeli

17:20 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/01/2009

MARK ANGELI: Conférence-Débat-Dégustation

Samedi 7 Février 2009 à 14h30

MARK ANGELI, Conférence-Débat-Dégustation!

Viticulteur, les enjeux du bio et de la biodynamie et les mensonges de l'agriculture moderne!

Bonjour à tous, et pour ceux que j'aurais oublié, mes meilleurs voeux pour l’an 9, l’an 2009! Que cette année vous soit douce et riche, de partage et de rencontres; qu’elle vous apporte, non pas plus de tout, mais mieux de tout.

C’est aussi dans cette optique que nous allons débuter l’année à la boutique de l'Odyssée, avec la venue de Mark Angéli, le paysan polisson de la ferme de la Sansonnière.

Angeli

Mark a débuté dans la vigne il y a une petite 20aine d’années, après des études de chimie et une première expérience manuelle en temps que maçon. Ses vins ont depuis acquit la reconnaissance des meilleurs guides, mais surtout des amateurs de vins naturels, voire de grand vin tout court. Mark aurait pu profiter de cette notoriété pour augmenter sa surface de production, et s’enrichir un peu; que nenni! Mark est un adepte de la décroissance dans le bon sens du terme, faire moins pour faire mieux et différent. Il prend donc dorénavant de son temps pour aller expliquer son métier, sa démarche (bio et biodynamie) ainsi que les enjeux importants qui y sont liés.

Son parcours 2009 l’entraînera début février jusqu’à la boutique de l’Odyssée pour y proposer une conférence-dégustation. Ce sera le samedi 7 février à 14h30. Il sera probablement accompagné par Richard Leroy ou Didier Chaffardon, ceci en fonction du nombre de participants. Le lieu sera également choisi en fonction de ce critère (en Brabant Wallon).

Si vous êtes intéressés à participer à cette conférence, pour pouvoir décider de la salle, je dois vous demander de vous y inscrire. Cette inscription est gratuite, mais je compte sur vous pour l’honorer. Plusieurs cuvées seront proposées à la dégustation, et il sera sans doute possible d’en encaver un peu, mais sans obligation.

L’inscription se fait par e-mail à laurent@truegreatwines.com, en mentionnant simplement "Angeli" et le nombre de personnes vous accompagnant. J’attends de vos nouvelles rapidement, je ferai un premier point ce week-end.

Comme introduction au personnage, vous pouvez visionner ces deux petites vidéo 1 vidéo 2

Comme introduction à ses vins (pour ceux qui ne les ont jamais dégustés à la boutique ;)): quelques notes extraites du guide vert de la RVF: Viticulteur biodynamiste zélé, idéaliste et sensible, Mark Angéli élabore essentiellement des vins secs artisanaux, de chenin. Qu’il s’agisse de la lune, dans un style mûr et riche, associé à une grande fraîcheur minérale, des Fouchardes, plus subtil, ou du Vignes Françaises (franc de pieds arrachés en 2007, ravagés par le phylloxera), dense et vivace, tous atteignant le niveau d’originalité des grands crus. En vinification, les doses de soufre sont faibles ou inexistantes (Vignes françaises).... Les Vins. Tous les chenins secs se déclinent en vin de table, Mark Angéli ayant renoncé à participer à la “mascarade” des dégustations d’agréments des AOC. Les 2006 se présentent magnifiquement avec une précision aromatique que nous ne leur connaissions pas. ...

Voilà, parlez en autour de vous, venez en groupe, je vous y attends nombreux, et d'ici là, prenez soin de vous!

24/11/2008

LA CLE DES SOLS

Une belle conférence à signaler, organisée par l'OENOKOT de Louvain-la-Neuve. Le Professeur Bruno Delvaux, doyen de la faculté d'agronomie de l'UCL, spécialiste des sols et passionné d'oenologie, nous présentera le comment et le pourquoi de l'influence du sol sur la qualité du vin. Ce sera passionnant! D'autant que la conférence sera suivie d'une dégustation animée par votre serviteur. Alors, en primeur (c'est la saison ;-),voici la liste des vins à déguster à prix coûtant, la conférence est gratuite:

Sur un terroir à dominante granitique, Jean Schaetzel (2* guide RVF) isole une partie sur argilo-calcaire. En plus d'être au sommet de la qualité alsacienne, les différences gustatives sont édifiantes.

Martin Schaetzel Riesling "Grand Cru" Kaefferkopf Granit 2006

Martin Schaetzel Riesling "Grand Cru" Kaefferkopf Nicolas 2006 (sur argilo-calcaire)

Georges Descombes, de la bande à Lapierre dépasse souvent son maître. Son Morgon VV 2005 a dominé la dégustation de cru Beaujolais de la semaine passée, faisant même beaucoup d'ombre au très bon, mais moins juteux, Côte de Py de Foillard

Georges Descombes Brouilly Vieilles Vignes 2005 (granit, sable)

Georges Descombes Morgon Vieilles Vignes 2005 (schistes)

Mon chouchou du moment, Michel Guignier, dans le Nord du Beaujolais, à Vauxrenard. Outre sa "mélodie d'automne" que je me repasse régulièrement, il propose des crus bien typés, vinifiés adroitement sans SO2.

Michel Guignier, Moulin à vent 2005 (granit, argile, manganese)

Michel Guignier Beaujolais Villages 2005 (granit, sable)

On ne présente plus Olivier Guyot (3 *B&D), proche de regretté Denis Mortet. Ses vins sont toujours très fidèles au terroir, sans maquillage.

Olivier Guyot Gevrey Chambertin Vieilles Vignes Les Champs 2004 (coteaux calcaire)

Olivier Guyot Bourgogne Pinot Noir 2004 (plaine)

Et pour terminer, mon préféré de la dégustation récente de pinot noir, qui était de très haute volée. Je ne suis pas le seul à l'avoir apprécié, Bettane en personne considère ce 1er cru Vallerots au niveau d'un grand cru. Comme quoi les gourous ne se gourent pas toujours;-). Le village est super aussi, tout sur la gourmandise!

Chantal Lescure Nuit St Georges 2006 (bas de coteaux, argile, limon)

Chantal Lescure Nuit St Georges 1er cru les Vallerots 2006 (coteaux, calcaire dur de Comblanchien)

Voilà, ce sera le jeudi 27 novembre, à 20h30 place croix du sud, auditoire sud 03 à Louvain-la-Neuve, qu'on se le dise!

Et je me réjouis déjà de rencontrer ces jeunes passionnés du vin de l'oenokot.

07/11/2008

QUAND LES GOUROUS S'GOURENT?

Chaque année avant l'été, votre hebdomadaire préféré vous propose divers régimes assurément amaigrissant; chaque année à la rentrée, vos magazines font tous un dossier vin, spécial FAV, pour foires aux vins, où comment croire faire des affaires en achetant Giscours 05 à 48,99€, Pontet Canet 05 à 64,99€, ou Barton 05 à 67,99€;-). Chaque année, un peu plus tard, les marronniers perdent leurs feuilles, les trompettes chantent nos morts et le père Noël fait concurrence au grand Saint Nicolas.

Loin de moi de critiquer ces cycles, même si je préfère les derniers mentionnés, car j'adore aussi les sa(la)isons;-). Et je dois même avouer que j'y sacrifie volontiers; avec mes balades champignons, ou mes vins de BBQ, ou encore mon Beaujolais (re)nouveau. Et sans pudeur, je reconnais, que s'il y a un marronnier en papier que j'affectionne tout particulièrement, c'est celui de la sortie des Guides du Vin.

. En effet, chaque année, les pros de la papille, les spécialistes du bulbe olfactif, les gourous du goût et les garants du bon vin nous livrent leurs classements, sur 3 (étoiles), sur 4 (raisins), sur 5 (B&D); leurs révélations de l'année, leurs déceptions.

guides_vins

Alors, comme chaque année, je me dis que je n'en achète plus qu'un seul! Ce que je fais; je n'en achète plus qu'un seul, ... à la fois;-). Mais mon choix s'affine, parfois forcément, avec les disparitions du guide Fleurus des sommeliers ou celle du guide Solar des vins bios, mais aussi par expérience! Je n'achète évidemment pas le PDG, un guide aux classements bien peu compréhensibles, c'est le moins que l'on puisse dire; ni le Hachette, dont trop de "coup de coeur" ont été des coups foireux. Le meilleur y côtoie le pire, sans beaucoup de discernement, sans doute la résultante de dégustation de comités et non d'individus. J'évite le Parker, les Bordeaux trop chers ne m'intéressent pas; mais il faut lui reconnaître que si vous achetez le vin pour spéculer, suivre les 90+ est un bon tuyau, éloigné cependant de ma vision du vin, je passe donc mon chemin.

Je me suis concentré cette année, sur le guide vert de la RVF, que j'avais beaucoup apprécié l'année passée; sur la deuxième édition du Bettane-Desseauve, malgré le pitoyable éditorial sur les bio-cons;-). Et j'y ai ajouté, pour la première fois depuis 4 ou 5 ans, le guide Gault & Millau, paru sous la houlette de Pierre Guigui, qui organise depuis quelque temps, le concours de vin Amphore, dédié aux vins bios.

Et cette sensibilité semble bien transpirer dans la sélection. Elle va même au-delà, puisque l'on y retrouve les pestiférés du Bettane comme les fabuleux Descombes, Milan, Overnoy, Mazel, Beaufort, ou même les Clapas que j'ai découvert tout récdemment, et encore bien d'autres de nos vignerons préférés. Amusant toutefois, tout comme dans le B&D, Fanfan Ganevat y est une des révélations de l'année. Je travaille avec lui depuis mes débuts, en 2004, comme quoi, pour de bonnes vraies découvertes, faites d'abord confiance à votre caviste préféré;-).

guides

Mais soyons honnêtes, il y a aussi quelques belles découvertes et l'un de ces 3 guides peut vraiment aider l'amateur à faire un premier tri. Après, il faut savoir que tous les bons vignerons n'envoient pas d'échantillons et ne sont donc pas repris dans les guides (Schueller, Casot des Mailloles, ...). Achetez-en donc un de temps en temps, parmi ces 3 là, et puis changer l'année suivante... et puis, développez votre goût personnel lors de nos dégustations hebdomadaires ;-).

schueller_omnivore

Enfin, je ne pourrais passer sous silence le guide Omnivore 100% raisin de la pétulante, passionnée et compétente Sylvie Augereau. Elle nous dresse une série de portraits de vignerons, plutôt que de nous balancer des cotations sur 20 ou 100. Une belle plume pour un choix très proche de nos préférences, une priorité!guide_omnivore

Encore une remarque et puis je vous laisse, le G&M mentionne maintenant si la viticulture est en bio, biodynamie ou autre; c'est très bien, encore que l'info est celle donnée par le producteur, ce qui nous donne quelques gros domaines en bio alors qu'ils n'ont que quelques hectares pour leur marketing sans doute;-). Mais sur cette base, faites un peu l'exercice, sachant que seulement 2 % des vignes sont en bio, de calculer le pourcentage de vignerons sélectionnés qui pratiquent cette viticulture respectueuse du terroir, de l'environnement et de l'amateur de vin, édifiant;-).

18/09/2008

BON WEEK-END

Il est des rentrées qui pourraient commencer plus mal (mais peut-être aussi moins vite...). Après la reconnaissance de mes clients, qui viennent se passionner régulièrement à la boutique-salon de l'odyssée; la vôtre, qui me lisez de plus en plus régulièrement, celle des scientifiques qui ont très bien accueilli ma conférence brassicole à la XIIIème JDeClerckChair, voici celle de médias, et plus particulièrement du supplément WEEK-END du Vif/l'express. Achetez le, il y a tout un dossier sur les bars à vin naturels.

Cela me touche et j'espère que cela donnera le petit coup de pouce nécessaire pour assurer la pérennité de cette odyssée qui me tient tant à coeur. (J'en profite pour dire qu'il reste encore deux places pour le cours d'initiation à la dégustation du vin ;-).

Bon je vous laisse déjà, ce samedi c'est justement la balade gastronomique, nature, escargots et champignons ; et il y a encore plein de préparatifs à faire. Un parfum de ce qui attend les inscrits (là c'est complet, mais on le refait deux fois par an): soupe d'épiaire (au délicat parfum de cèpes), tapenade de capucine, houmous de sumac, cornes de gatte du jardin aux petit gris du jardin, tourtes de bourrache et consoude au comté, tourtes aux champignons des bois, crumble de coing à la fève tonka, ... tout cela arrosé des meilleurs vins naturels de Ganevat, Tissot, Mosse, Clapas, Descombes, ...

bbq7

Bon vivement la fin de ma cure uvale ;-). Merci à tous, ni fleurs ni narcisses;-). Sincèrement! Laurent.

11:13 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : escargots, nature, champignons, le vif |  Facebook |

26/06/2008

BON ANNIVERSAIRE, MA BOUTIQUE!

Et oui, déjà deux ans que nous avons transformé notre petit salon en boutique. A deux ans, on marche, non? Et bien je dois dire que grâce à votre bouche à oreilles, notre petite boutique ne marche pas trop mal. Bon courir et être prêt pour les jeux olympiques de Pékin ce sera un peu juste, mais quand on a la chance de faire ce que l'on aime, pourquoi se plaindre;-). A l'occasion de ce deuxième anniversaire et de la dixième venue de fanfan Ganevat à nos marchés, nous allons donc le, vous et nous fêter les vendredi 4 et samedi 5 juillet 2008. En présence d'autres vignerons, bien sûr!

Pour la circonstance, une équipe de choc (et de poids;-) a été composée: Jean-François GANEVAT (Jura), René MOSSE (Loire), et Georges “noune” DESCOMBES (Beaujolais), viendront nous proposer leurs nouvelles cuvées. Ils seront accompagnés d’une petite nouvelle, Julie Balagny, du domaine TERRE des CHARDONS (Costières de Nîmes).

Cela se passera à Pécrot, Rue Constant Wauters, 22 (1390, Grez-Doiceau). Le vendredi de 17 à 21h et le samedi de 11h à 20h Ce n'est loin de rien; à environ 30-35 min de Bruxelles et de Namur, 15 minutes de LLN et de Leuven, 60 minutes de Liége, Gent et de Mons, plan d’accès sur le site

affiche_anniversaire_2_2008

A tout seigneur tout bonheur, nous accueillerons donc pour la dixième fois (rappelez vous, c’était en décembre 2004, notre premier marché de noël:-), Jean François Ganevat, de Rotalier en Jura. Il n’était alors connu que d’une poignée d’initiés, je l’avais rajouté en dernière minute à ma liste de domaines à visiter dans le Jura, sur le conseil d’un autre Laurent.

ganevat-origane

Ce fut le coup de coeur, et quelques mois plus tard, au bluff, je l’invitais à ce premier marché de Noël. Au pif, je lui avait promis une centaine de visiteurs et ouf, vous étiez bien au rendez vous. 4 ans plus tard, grâce à vous, la boutique s’est ouverte et nous sommes toujours là pour vous faire découvrir les meilleurs cuvées de vrais grands vins de France, le plus souvent en bio certifié. Quant à Fanfan, il a maintenant la reconnaissance des guides les plus prisés, le Bettane-Desseauve, le guide vert de la RVF, et petit scoop, il sera vigneron de l’année dans le prochain Gault & Millau. Mais c’est sans ces conseils un peu tardifs que vous, vous appréciez depuis ces quelques années ses chardonnay ouillés qui transpirent le terroir, son savagnin ouillé enfanté sur les marnes, ses liquoreux d’anthologie, ses oxydatifs réclamant à corps et à cris le comté de Poligny, ses rouges sans concession et puis ses “Oh que c’est bon”, “J’en veux”, “Délire”, “J’ai soif” ou “Tonton Casa”.

Cette fois, il nous présentera notamment ses blancs ouillés 2006, et sans doute quelques nouvelles cuvées, dont la cuvée Orégane, superbe assemblage de Savagnin et de Chardonnay ouillés. Si vous ne pouvez être présents, il sera bon de réserver, car la célébrité à ses moins bons côtés.

Devant le charisme de fanfan mais surtout la qualité de ses vins, il fallait chaque fois trouver des vignerons du plus haut niveau, et je crois que vous ne fûtes pas souvent déçus. Cette fois, j’ai invité des “poids lourds”, des vignerons qui sont simplement parmi les meilleurs (à mon goût en tout cas;-) de leur région. L’énigmatique mais génial René Mosse, l’angevin, nous présentera également ses 2006; Rouchefer et Bonnes Blanches. Goûtés à deux reprises déjà, ils sont encore supérieurs aux 2004 et plus secs que les 2005, grands! L’Anjou rouge 2006 quant à lui, est vraiment l’archétype du vin de Loire minéral, frais, dense, aux tannins charnus, superbe réussite. Enfin il y aura le rosé achillée et quelques moussamoussettes bien sûr! Je me réjouis d’avance!

divegigare

Une des régions, avec le Jura, que je tente de vous faire découvrir depuis ces quelques années, avec un succès plus que d’estime, c’est le Beaujolais (merci à ceux qui sans se laisser influencer par l’étiquette ont acheté du beaujolais primeur en avril, avec pour seule paramètre de choix, le goût!) . Le gamay est un cépage festif, mais il est aussi capable de damner le pion à maints Bourgognes plus réputés. Mais pour cela, il faut travailler en bio à la vigne et ne pas chipoter en cave.

anniv6

C’est ce que fait à merveille le talentueux Georges Descombes depuis quelques années. Ses vins, vinifiés sans sulfites, sont d’une gourmandise extraordinaire à leur sortie, mais je serais curieux de regoûter ses vieilles vignes d’ici quelques années. En attendant, le “noune” nous présentera aussi une nouvelle cuvée que j’attends avec impatience, un pet(illant) nat(urel) de gamay, qui sera sans doute une belle alternative au super Boisson rouge (déjà presque épuisé d’ailleurs...;-). Egalement au programme, ses Brouilly et Morgon Vieilles Vignes 2005 (un des meilleurs millésimes récents, à ne pas louper!), son Chiroubles vieilles vignes 2006 et puis ses cuvées de soif exigeante (Régnié, Brouilly2007 ).

Pour apporter une petite note féminine au sein de cet amas de virilité, j’ai choisi Julie Balagny du domaine Terre des Chardons en Costières de Nîmes. J’ai découvert ce domaine au salon des vins bios à Perpignan, au cours une dégustation d’une cinquantaine de bouteilles alignées sur une table. Il y avait du beurk, du bof, du bon, et puis une cuvée d’une fraîcheur extraordinaire, au nez de syrah explosif, très soyeuse en bouche, c’était la cuvée “Marginale” de ce domaine. Je l’ai regoûtée ensuite, sur plusieurs jours, et elle bonifiait encore. Les prix restent angéliques, ce qui n’est pas à négliger! Julie nous présentera 4 cuvées. Deux de grande soif, le Chardon masqué et Bien luné; la Marginale bien sûr, et puis un blanc de Clairette de Bellegarde. On va se régaler!

terre_de_chardons

Vous pourrez bien sûr en profiter pour découvrir à votre aise, nos thés, tisanes, nos deux poivres sauvages (ils sont là en quantité cette fois!), nos épices, nos huiles essentielles, nos miels, et puis quelques préparations maisons dont nous avons le secret (ma moutarde maison est paraît-il, une grande réussite!;-) Notez donc déjà ce marché d’été, des 4 et 5 juillet, dans votre agenda, c’est déjà la semaine prochaine, et n’hésitez pas à y inviter vos amis et connaissances; ils ne seront pas déçus, et nous vous en serons très reconnaissants! L'ambiance y est conviviale, sans prise de tête, un peu "délire" parfois, c'est vrai!.

Fanfan_onf

A ceux qui ne pourront être présents, je souhaite déjà de très bonnes vacances. La boutique sera ouverte pendant cette période, excepté du 15 au 31 août. Un peu pris par ces préparatifs, le feuilleton des vins sans sulfites se poursuivra pendant les vacances.

Fanfan_off_2

14/04/2008

Salon de Olne

Nos marchés trimestriels accueillent régulièrement quelques uns des meilleurs vignerons bios et nature dans notre boutique, et vous y venez nombreux. J'avais dans la tête l'organisation d'une ou deux conférences pour illustrer nos propos réguliers. Et bien ceux qui habitent près de Liège (et les autres, la Belgique est petite) vont pouvoir profiter du salon des vins de Olne pour assister à quelques conférences très pointues sur nos sujets préférés.

olne

Regardez, le programme des conférences est impressionnant et passionnant:

Vendredi 18/4

19h - Séance de dégustation animée par la revue indépendante « Le Rouge et le Blanc » :« Approche sensorielle de la dégustation et rapport de l’homme au vin »

20h - Présentation du vigneron Jean-Pierre Frick :

« Nouvelle compréhension des effets du soufre exogène sur le caractère final et la mobilité du vin »

suivi de - Présentation des vignerons Alain Dejan et David Poutays : « Problématique du choix de la qualité (chimique ou naturelle) du soufre exogène ajouté au vin pendant la vinification »

Débat : Le soufre est-il indispensable à la conservation d’un vin ?

21h - Présentation des vignerons Jean-Luc Chossart, Axel Prüfer et Stéphanie Roussel: « Les vins naturels »

Débat : Comment définir un vin naturel ?

Samedi

14h - Présentation du vigneron Marc Bertrand

:« D’une culture traditionnelle à la culture de l’excellence »

Débat : Qu’est-ce qui est réellement condamnable dans la culture traditionnelle ?

16h - Présentation du vigneron JM Rieux :

« L'agriculture biologique »

Débat: Quels peuvent être les freins à une conversion à l'Agriculture Biologique?

17h - Présentation du vigneron Didier Montchovet :

« La Biodynamie »

Débat : Biodynamie et agriculture biologique : différences et complémentarités

18h - Séance de dégustation à l’aveugle animée par Gildas Royer, demi-finaliste meilleur sommelier du monde en 2000. Gildas vous présente ses dix coups de cœur du salon.

Dimanche

14h - Présentation du vigneron Romain Corbin :

« Cueillir le raisin à maturité : la clé d’un vin de qualité ? »

Débat : Comment définir un vin de qualité ?

15h - Présentation du vigneron Patrice Lescarret :

« La limitation des AOC et la préservation de la diversité »

suivi de - Présentation du vigneron Patrick Baudouin :

« Le concept d'AOC : Ringard ou Moderne ? »

Débats : La notion de terroir inclut-elle un facteur humain ? Que penser de la réforme des AOC qui est en cours ? A ne pas rater, non?

Mais vous pourrez aussi en profiter pour déguster quelques cuvées de nos vignerons préférés; Frick, Planquette, Mas Conscience, Mosse, ... (et d'autres qui seront à notre carte dans un avenir très proche). Le reste du casting n'est pas parfait, mais qui l'est; un peu flou entre bio, nature, peut-être raisonné ou peut-être même pas. Mais une telle opportunité reste rare en Belgique, profitez en donc pour découvrir et puis venez vous réapprovisionner régulièrement à la boutique ;-))!

21:17 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salon, olne, vin bio, vin naturels |  Facebook |

01/04/2008

RETOUR du MARCHé

Salut à tous! Nous sortons à peine de notre Marché de Printemps que nous avons décidé de remettre le couvert dès le week-end prochain. En effet, grisés par le succès, nos vignerons bios préférés ont décidé de rester à Pécrot quelques jours de plus pour fêter le mois d'Avril avec nous. Et grâce à mes introductions dans le monde musical, la fête sera agrémentée d'un concert exceptionnel et surprise le samedi soir dans notre yourte. Attention places limitées, laissez moi un message sur ce blog pour réserver!

Et encore merci à tous pour votre participation à notre marché de Printemps de l'Odyssée; les vignerons ont encore été séduits par votre envie de découverte, l'acuité de vos questions et l'ouverture de vos papilles! Merci!!!

01:44 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2008

VENEZ au PRINTEMPS de l'ODYSSEE!

Oyez Oyez, quelques représentants de choix de la tribu des vignerons naturels vont à nouveau établir leurs quartiers à Pécrot (Grez-Doiceau). Ce sera les vendredi 28 et samedi 29 Mars prochain, à la boutique de l'odyssée, qu'on se le dise! En effet, pour clôturer une semaine sans pesticides (et là je m'adresse aux jardiniers amateurs, de grâce laissez tomber ces herbicides et autres produits de &@!§!!, profitez de votre coin de verdure pour en faire un havre de paix pour la nature et pas un partenaire privilégié de Monsanto et sa vision du monde;-), nous vous proposons de venir découvrir les vins de 4 vignerons engagés dans une démarche vers l'agriculture biologique, respectueuse de l'environnement et de notre santé! Et oui quoiqu'on en pense, la plupart des raisins sont encore tchenobylés sur pied, la plupart des vignes désherbées à grands coups de pulvérisateurs et les ceps sous perfusion permanente. D'ailleurs la vigne qui n'occupe qu'un petit pourcentage de la surface cultivée en France, consomme toujours près de la moitié des pesticides utilisés chaque année... Les changements de mentalité sont lents et les changements d'habitudes sont encore plus lourds; on ne peut donc qu'applaudir des deux mains les vignerons qui prennent le risque et le temps pour vous offrir le meilleur de leur terroir, tout en minimisant l'impact de leur production sur l'environnement. Il y aura bien sûr des esprits chagrins qui n'y verront qu'opportunisme et marketing, je les invite à venir discuter avec ces vignerons et à déguster leurs cuvées; mais attention, le risque de mettre tout le monde d'accord est grand;-)

afficheprintemps2008

Ce sera en tout cas encore une belle occasion de réciter notre crédo et donc d'acheter en connaissance de cause, après dégustation, de belles cuvées de soif, ou des vins de caractère, également issus de pratiques angéliques en cave. Pas de chaptalisation, d'enzymage, de cryoextraction, d'osmose inverse, de tannins de pharmacie ou que sais-je encore; très peu voire pas de sulfites; des vins aux géniteurs talentueux et passionnés avec qui vous pourrez échanger autour de leurs meilleures cuvées. Et oui, ces vins ne sont pas choisis uniquement pour leur étiquette bio (d'ailleurs ils le mentionnent rarement ouvertement), car si le bio est une condition nécessaire pour moi, elle n'est pas suffisante. Il faut aussi que l'on retrouve toutes ces pratiques et discours dans le verre; nous y veillons ardemment, mais venez vérifier par vous mêmes! Tout cela dans l'ambiance conviviale des Marchés de l'Odyssée , à ne pas rater, parlez en aussi autour de vous, nous en avons besoin!

Au programme également de ce week-end là (vendredi et samedi), dégustation de thés et tisanes bio, huiles essentielles et de gastronomie, d'épices et de poivres rares (le fameux poivre sauvage sera bel et bien là;-); la carte de l'odyssée vous sera grand ouverte. Venez vivre cette odyssée aromatique, culbutez vos papilles, exploser vos narines, vous n'en sortirez probablement pas complètement indemne;-).

Voyons en détail les vignerons à découvrir. A tout seigneur, tout honneur, Jean-François Ganevat du Jura ! Malgré une reconnaissance maintenant internationale, il nous rendra visite pour la neuvième fois et il ne viendra pas les mains vides. Non, au moins deux nouvelles cuvées, deux "petnat" qui devraient faire fureur à vos apéros de printemps et d'été. "Délire" , un jus de savagnin à peine fermenté (il fait +/- 8% d'alcool), légèrement sucré mais d'une fraîcheur insolente, et puis après son "J'en Veux", son "J'ai Soif", un poulsard (entre autres) pétillant naturel, aux arômes de Kriek, génial! Et puis ses trousseau et poulsard aux arômes de fruits rouges et de poivre blanc, et bien sûr quelques cuvées ouillées ou non dont il a le secret. Lisez le dernier article de la RVF consacré aux blancs du Jura, c'est simple, les meilleurs ( Ganevat et Tissot) sont à notre carte!

ganevat-origane

ganevat_delire

Fanfan Ganevat ne viendra pas les mains vides (le fabuleux Comté de l'Essencia à Poligny sera bien là aussi), et il ne viendra pas seul! Le toujours fringant Tonton Casa sera évidemment de la partie, mais Fanfan sera aussi accompagné par Yannick Pelletier , avec qui il a sympathisé à Vinisud. Pas seulement sympathisé, Fanfan a aussi adoré ses vins, issus des schistes de Saint Chinian, dans un style proche de Barral. Ils en ont en tout cas le terroir, le naturel et la profondeur. Yannick était sur ma "to do list", j'ai donc saisi l'opportunité pour l'inviter à Pécrot. Il a répondu présent immédiatement. Coccigrues, oiselet et engoulevent, des noms qui invitent au voyage, et une découverte à ne pas rater!

Une autre découverte, faite à Deauville , c'est le domaine du Pech, à Buzet. J'ai adoré le style profond et viril de ces vins dont les meilleurs seront de grande garde, et tout ça sans abuser du bois; un exemple pour pas mal de bordelais! Et pourtant, il n'a pas été reconnu par ses pairs, refus d'agrément, pas d'AOC, le Pech abusé est né. Une viticulture bio, des vins excellents, un gars sympa qui a le sens de l'humour, l'odyssée des arômes ne pouvait rester indifférente! A noter une cuvée déclinée en deux versions, avec et sans SO2, il sera passionnant des les comparer! Et puis encore un sauvignon qui ne joue pas au matou incontinent, au contraire, sans sulfites, il se vautre dans la maturité et la suavité, un autre suavignon;-).

domaine_du_pech

Enfin, je termine par une des plus belles découvertes de l'année passée, le domaine Stella Nova . Philippe Richy, à 45 ans, a décidé de quitter la finance pour réaliser son rêve, devenir vigneron. Après plusieurs écolages, il s'installe à Caux du côté de Pezenas, et nous livre des cuvées tout en harmonie avec leur terre, mais aussi avec le ciel! En effet, Philippe est un passionné d'astronomie et le nom de ses cuvées trahissent bien cette passion. Vous avez adoré Sirius en 2004, venez découvrir le millésime 2005, tout en fruit et en finesse. Et puis dans le millésime 2004, c'est la cuvée les Pléiades qui vient d' être embouteillée que vous découvrirez. Un vin à encaver sans hésiter! Et puis un superbe blanc de grenache et de clairette et bien sûr, un rosé de soif, si le printemps est à nos portes, l'été le suit à grand pas!

Voilà, croisons les doigts, nous vous attendons nombreux, les enfants sont les bienvenus, le jardin bio est grand;-)!

08/01/2008

TOI PLANETE, MEILLEURS VOEUX!

Il est temps de sortir de ma léthargie pour présenter mes voeux 2008. Et ces premiers voeux iront pour notre planète. Puissions nous prendre conscience des enjeux qui nous attendent et traduire dans plus d'actes encore cette prise de conscience. Je parle pour moi également, car certaines habitudes stupides ou trop confortables ont la vie dure. Puissions nous, avec elle, retrouver de vrais valeurs, autres que celles de l'euro, du dollar ou du yen... Comme je l'ai lu par ailleurs, puissions nous ne pas perdre la boule et que seuls, nos enfants continuent à marcher sur la tête;-).

voeux5

Mais je ne vous oublie pas; puissiez vous, cette année, aller chercher le meilleur, de vous même et des autres. Aimez les gens qui vous entourent, osez les projets qui vous taraudent, et bousculez les habitudes qui vous sclérosent!

Tiens, je vais également profiter de cette occasion pour remercier tout ceux qui m'ont suivi tout au long de cette année 2007, qui ont surveillé mes ébats littéraires, voire poussé les portes de ma boutique pour faire confiance à mes choix diaboliques, viticoles ou gastronomiques. Puissent-ils continuer (là c'est à moi que je présente des voeux;-) et contaminer leurs parents, amis, voisins et entourage. D'autant que cette année sera cruciale, le parachute a perdu sa dorure et s'est presque refermé; en 2008, il va falloir voler!;-). Mais la motivation est intacte, si pas redoublée, pour vous proposer encore plus de découvertes, de rencontres mémorables, d'ateliers farfelus et de saveurs insoupçonnées.

Nous enfoncerons bien sûr le clou du vin naturel produit par des vignerons passionnés, même si, je le sais, il faudra encore faire face à plus d'une bioconnerie ;-). Allez, je ne résiste pas, je lève le coin d'un voile sur les projets futurs, l'année 2008 ne sera pas seulement celle du rat (pour William c'était déjà 2007:-), mais pour notre odyssée, ce sera aussi celle du ... chocolat. A suivre. Un mot aussi à mes vignerons préférés, qu'ils continuent de nous régaler avec leurs cuvées, avec une pensée toute particulière à Stéphanie Michaud du Clos Roca.

voeux1

Je reviens quelques lignes sur mes meilleurs voeux à la planète. J'ai reçu hier, un mail qui proposait un petit geste tout simple pour la planète, jetez y un oeil, car chaque pierre contribue à l'édifice... Voici le message:

Hello à tous,Voici un petit service à rendre à mère nature pour la nouvelle année.

Vous ne voulez plus d'annuaire téléphonique parce que vous surfez sur le net et que votre annuaire actuel vous suffit amplement et que:

- en Belgique, 2 250 000 paquets contenant deux annuaires sont distribués chaque année

- chaque paquet pèse environ 2,5 kg soit en tout, 5 625 000 kg de papier.

- que chaque tonne de papier produite dégage environ 500 kg de CO2.

Alors stop ou encore recevoir ces annuaires ?Si c'est stop, parce que le dégagment de CO² c'est NOUS ICI et pas les autres:signalez à l'éditeur que vous ne voulez plus recevoir les annuaires, en allant sur son site web, c'est réglé en moins d'1 min. (montre en main):

c'est ici . N'oubliez pas le forward...

Ensemble on ne perdra pas la boule sur laquelle on vit !

Voilà qui est fait, moins d'une minute, je peux fêter la fin des bottins! Il y a tant de gestes de ce type que l'on pourrait faire, ma résolution 2008, vous l'avez compris, sera d'y être très attentif!

Tant qu'on est dans les bonnes actions simples et pas inutiles, voici un autre mail reçu aujourd'hui et l'occasion de donner votre avis sur les OGM, c'est important!

OGM, enfin un commissaire européen courageux !!!

Faites circuler...

Fin octobre, le Commissaire européen à l'Environnement, Stavros Dimas, s'est courageusement opposé aux grandes compagnies de l'agrobusiness en proposant l'interdiction de la culture de deux maïs OGM (le Bt11 et le 1507) développés par les firmes Syngenta et Pioneer/Dow.

Des scientifiques ont en effet démontré que la culture de ces OGM censés combattre des insectes nuisibles au maïs pouvait provoquer des conséquences graves, notamment sur des insectes non nuisibles du maïs, comme le papillon monarque ou sur des "organismes non ciblés" comme des oiseaux. Récemment, il a également été prouvé que les écosystèmes aquatiques pouvaient aussi être affectés.

Si la proposition de Dimas était adoptée, il s'agirait d'un véritable tournant. Très favorable aux OGM, la Commission a jusqu'à présent toujours donné son feu vert aux demandes d'autorisation d'OGM Et les autres Commissaires européens, par peur de froisser les puissants intérêts pro-OGM, notamment américains, risquent de s'opposer à l'initiative courageuse de Stavros Dimas. Mais celui-ci vient de confirmer publiquement sa position. « Le risque est trop élevé pour l'environnement selon plusieurs études scientifiques récentes, a indiqué M. Dimas à Bruxelles le 22 novembre. J'envisage de donner un avis négatif pour la demande d'autorisation. »

Il faut absolument soutenir la position prise par Stravros Dimas, qui, si elle est adoptée par la Commission européenne, sera le premier rejet d'OGM dans l'histoire de la Commission européenne et représentera un pas décisif pour une Europe sans OGM. Une mobilisation massive est nécessaire pour cette opportunité historique !

Cap sur les 100 000 signatures

Le plus grand nombre possible d'Européens doivent interpeller laCommission européenne pour que la santé publique et l'environnement priment sur les intérêts de quelques multinationales etque les maïs Bt11 et 1507 ne soient pas autorisés.

Signez et faites signer la pétition à destination de Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, et aux Commissaires Dimas, Kyprianou (consommateurs), Fischer-Boel (agriculture) et Barrot (transports). Plus de 75 000 européens l'ont déjà signée en quelques semaines, dont 10 000 en France... La pétition française s'adresse également à Jacques Barrot, Commissaire européen aux transports, car il votera également sur la proposition de Stravros Dimas et doit tenir compte de l'avis des citoyens français et de la nouvelle ligne politique française sur les OGM à l'issue du Grenelle de l'environnement.

Signez la pétition

Pour saisir cette opportunité historique, faites circuler cette pétition dans tous vos réseaux...

Voilà, c'est 2008, on démarre fort, meilleurs voeux à notre planète!!!

21:35 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/11/2007

JE SUIS "AWARD"

J'ai pas dit Aware , j'ai dit Award ;-). Marche arrière pour mieux comprendre. Cela fait quelques semaines que je n'ai plus eu, ou pris, ou voulu prendre, le temps de poster sur ce blog. Travaux en cours, boutique à faire vivre, deux boulots à joindre, famille à chouchouter, régulièrement en vadrouille (encore en Champagne et en Beaujolais la semaine prochaine), bref toujours très à ... labour (on est pas agronome et petit fils de fermier pour rien;-).

Des posts en réserve j'en ai pourtant une bonne douzaine en cours de rédaction qui attendent patiemment de voir le jour. Sur les vins sans soufre, sur mes périples dans le pays basque, sur mes coups de gueule, sur mes coups de coeur, ou sur les enjeux qui ne nous guettent plus mais sont bien là devant nous. Mais le temps, oui le temps manque trop souvent, ils patienteront donc encore un peu... Et puis on se dit aussi, mais qui lit tout cela. Et même si le blog tourne à plus de 300 visites par jour, quelle prétention que de croire que ma prose pourrait vous intéresser aussi régulièrement, qui sait...

Et puis comme pour effacer ce moment de doute, je reçois cette semaine un mail "une distinction pour vous!". Et oui, j'ai reçu un "Thinking Blogger Award" , et pas de n'importe qui, de ma bloggeuse préférée, celle de Cuisine et Santé. Cela me touche. Merci Catherine!

thinkingbloggerpf8

Mais c'est quoi ces "awards"? Oh tout simplement une manière ludique de faire découvrir à d'autres vos blogs préférés. C'est facile, vous êtes "tagué", et en retour, vous devez également faire part de vos 5 "Thinking Blogger Awards", en liant votre choix au blog qui vous a récompensé. Une manière agréabe de décourvir et de générer du bon trafic. Tâche difficile, responsabilité énorme, mais pas du tout, voici juste mes coups de coeur, les blogs que je lis régulièrement et qui me font réfléchir, parfois un peu, parfois beaucoup.

Je reconnais que je passe pas mal de temps sur la toile, sur les forums de vin vin ou de musique, et pour reprendre l'expression de mon bloggeur préféré, sur les blog miammiam , sur les blogs glouglou, voire sur les blogs miametglou. J'en vois donc beaucoup, du très bon et du très mauvais. Mais alors quelle est ma petite sélection, quels sont mes 5 "awards"? Gardons encore un peu le suspense.

Bon je dois déjà éliminer le blog de Cuisine et Santé, et même celui des Nouvelles du Goût du Monde que j'apprécie beaucoup mais qui a également été récompensé par Catherine. Alors quoi? Coups de coeur je vous dis et en tête, à tout seigneur tout honneur:

1. le blog d'Olif

il cumule les récompenses, et ce n'est pas parce qu'il a récemment apprécié une Côte Rotie de Guigal que mon admiration pour lui va se ternir; tout le monde a droit à son moment d'égarement;-). Olif a une plume souvent pertinente et dès plus agréables à lire, une papille (voire deux ou trois) précise pour dénicher le vin le plus naturel. Et puis il vit dans une région merveilleuse, le Jura, qu'il contribue avec passion à faire connaître. On ne s'est jamais rencontré et pourtant j'ai l'impression de le connaître, marrant les blogs quand même.

2. Lignes et Papilles

De la belle (enfin je crois;-) et en tout cas odorante, Lavande. Si vous aimez les saveurs justes et injustement oubliées. Plongez vous dans son blog qui regorge de trouvailles originales et goûteuses et qui concilie avec plaisir diététique et gastronomie. Une cuisine fertile à vous faire penser et imaginer.

3. Ti-soleil

Loin du brouhaha des dégustations et des plats qui rissollent, un blog d'une grande sensibilité et d'une grande pudeur autour d'un enfant merveileusement différent et d'un autre, artiste en herbe, mais quelle herbe! Merci Ti-soleil de partager tout cela avec nous.

4. Le blog de Franck Pascal

Le blog d'un vigneron en Champagne. Au jour le jour, les travaux et sentiments de ce vigneron passionné et engagé. Un blog qui témoigne honnêtement d'une sensibilité militante pour un monde plus sain dans laquelle je me reconnais bien. Toutes les infos sur les dérives de notre agriculture, les opportunités pour une amélioration aussi. Peut-être pas à penser, mais certainement à méditer! Et son champagne? Je vous dis quoi bientôt, je le rencontre ce lundi ....

5. Terriens, il est temps d'agir

Oui, Bembem, car il est vraiment temps d'agir! Plus de penser ou de réfléchir!

6. Château sans Prétention

J'aime beaucoup le nom du site; un blog pour les amateurs de vins, mais il faut être bilingue (on est encore en Belgique, merde;-). Un blog que je consulte régulièrement depuis peu pour maintenir agréablement mes connaissances de la langue de Vondel. Et penser en flamand, je vous jure, cela ouvre des portes insoupçonnées ....;-)

Quoi, il y a 6 awards et pas 5, mince alors! Je n'arrive décidemment pas à suivre les règles, mes amis brésiliens avaient donc bien raison ;-)

11:36 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/08/2007

50000!

Merci à tous pour votre fidélité! Quand j'ai déposé le premier billet sur ce blog en janvier dernier, je n'imaginais pas que vous alliez être autant à le suivre. En 6 mois, plus de 50000 visites, une vitesse de croisière actuelle de plus de 300 clics par jour et un top 10 régulier parmi les 1000 skynet blogs dédiés à la cuisine-resto, c'est plus que ce que je n'espérais (on écrit quand même pour être lu;-). Serait-ce donc un signe d'encouragement à continuer? Vous imaginez bien quelle est ma conclusion. La cerise sur le gâteau? Vos commentaires. N'hésitez donc pas à intervenir! A bientôt!

08:02 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/07/2007

FETNAT!

Qui dit fête nat (on est le 21 juillet et on est encore belge;-) dit... pet nat! J'adore le champagne, enfin certains champagnes, ceux qui ont participé au off de l'anniversaire de la boutique ont pu s'en rendre compte, mais il ne faut pas toujours casser sa tirelire pour savourer quelques bonnes bulles festoyantes. Donc, pour notre fête nationale, pas de champagne, mais un pet nat (pour ceux qui en sont encore au classement de 1855, c'est l'abbréviation de Pétillant Naturel;-)! Alors j'aurais pu prendre une de mes bulles préférée, le Boisson Rouge d'Emile Hérédia, mais j'ai penché pour un autre, en souvenir de ces moments extra passé en leur compagnie il y a 15 jours, ce sera donc "Le vin préféré de tonton Casa" de mon ami Jean-François Ganevat.

fetnat4

Un assemblage incongru mais très réussi de cépages oubliés voire très locaux, comme de l'enfariné, du poulsard, du vieux béclan et bien d'autres. La couleur est chatoyante, la bulle est vive, libère des arômes complexes de fraise, de groseille et autres fruits. La bouche est bien brute, désaltérante, suffisamment puissante que pour nettoyer les papilles comblées de tapenades, de crevettes ou de fromage. Miam!

Mais partiote comme pas deux, j'ai aussi mis la boutique aux couleurs nationales, que ce soit par le vin:

ou par les épices:

fatnat2

Pour les vins j'ai choisi pour la couleur rouge un ... rosé, assez dense de l'Abbaye du Petit quincy de Dominique Gruhier. Très frais, tout en arôme de framboise et de fraise des bois et avec une matière agréable. Pour le jaune, un vin de ma production, un vin de coing, vinifié avec les fruits du jardin d'Eve, sans sulfite, qui déploie de beaux arômes de ... coing. Idéal à l'apéro ou pour les cours de dégustation sur le chenin;-)Enfin le noir, ce sera un verre d'une cuvée qui ne figure pas (encore;-) à ma carte. Suite à nos débats (à lire complètement) sur LPV, j'ai reçu la visite autant improvisée que sympathique d'Eric Monné du Clot de l'Oum, avec qui je partage pas mal d'avis et en tout cas l'approche du bio, dans le vin et aux alentours. Il m'a laissé une bouteille de Saint Bart Vieilles Vignes 2003, superbe cuvée, très dense aux tannins fins et cacaotés de syrah, de grenache et d'un peu de carignan. Très aromatique, avec du fruit frais (framboise) incroyable pour le millésime, du chocolat et des épices. J'adore! Et puis quelle robe, presque ... noire;-)

fetnat3

Pour les épices, je vous laisse deviner, celui qui reconnait les épices peut courir aujourd'hui à la boutique et je lui offre un grand apéritif du tonton casa. La solution bientôt; vous pouvez aussi la laisser en commentaire sur le blog, et pourquoi pas avec une recette et une anecdote, car j'aime bien les anecdotes...

16:47 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/02/2007

VOEUX 2007

Meilleurs voeux pour cette année que d'aucun nous disent cosmique, qu'elle vous apporte en plus de la santé, le meilleur! Ce n'est pas compliqué, mais il faut le vouloir un peu! Qu'elle nous écarte un peu plus les papilles et notre envie de découverte, qu'elle développe encore notre sensibilité, notre profondeur et notre respect des autres et de leur environnement! Faut pas grand-chose pour enrayer la mornitude actuelle, mais faut peut-être changer quelques habitudes; on y reviendra!

18:13 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |