25/01/2007

JANVIER 2003: LE PARI

Je découvre sur un site de passionnés LaPassionduVIn des commentaires élogieux pour un vin de pays, le Limbardié, un pur merlot. Certains sont tellement dithyrambiques (aurait battu Pétrus en aveugle, un des meilleurs dans une dégustation de grands St-Emilion, …) que j’ai vraiment envie d’y goûter et de couper les ailes à ce petit canard. Je réussi à m’en procurer quelques bouteilles de 2 millésimes et le soir même, je goûte la première (un 1999). Au premier nez, envolées les appréhensions, ce vin a vraiment un plus et s’il ne peut nier son origine solaire, son fruit merlotte avec bonheur. La bouche est à l’avenant et le coup de cœur est bien là, il faut que je le fasse découvrir absolument à d’autres.Une petite dégustation est organisée avec quelques amis et une idée me vient, je glisserai dans la conversation qu’il est possible d’en acheter, si l’effet est positif, c’est que mes goûts ne sont pas si mauvais et je développerai cette activité. Le résultat est concluant, une 100aine de bouteilles sont commandées, je n’ai donc plus le choix, A ship in a harbour is safe but that is not what ships are built for…. Hissons les voiles.

10:43 Écrit par Laurent dans Journal d'un Caviste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.