25/01/2007

NOVEMBRE 2002 : Le Choc

Comme souvent le midi, une balade dans les rues de Leuven, cela permet d’attaquer l’après midi l’esprit ressourcé et le cerveau oxygéné. Je suis parfois superstitieux, mais il m’arrive aussi de provoquer les mauvaises entités et les chats noirs en passant sous les échelles. Ici, pas du tout, des travaux dans une rue à grand passage, je suis les indications, passe sous un immeuble en rénovation et commence à traverser la route. Deux petits pas et un fracas sourd m’arrête au milieu du passage clouté, tous les gens en face de moi sont figés, je me retourne lentement, un gros bloc de pierre se trouve derrière moi. Là haut, personne ne semble se rendre compte de la chute. Je me remets en route, un peu choqué, bénissant le ciel de m’avoir évité cette mauvaise rencontre. Au retour, quand je raconte cette anecdote en vantant ma chance «tu sais à quoi j’ai échappé ?», deux commentaires me surprennent et ils vont dans le même sens «cela n’arrive pas à tout le monde», «il y a des gens qui changent de vie après de tels évènements». Je hausse les épaules, mais mine de rien cela a fini par trotter dans ma tête.

10:02 Écrit par Laurent dans Journal d'un Caviste | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... d'autres ouvrent un blog pour simplement relater l'événement ! Les passions du vin, de la nature, la gastronomie etc sont-elles apparues avant ou après ce "choc" !? Bienvenue et a +

Écrit par : Michel | 25/01/2007

Michel, tout d'abord merci pour l'accueil dans la blogosphère.
Ces passions sont en moi depuis toujours, ce choc a eu pour conséquence de réorienter ma vie professionnelle vers elles...
C'était il y a 4 ans déjà, et j'en suis très heureux.

Écrit par : Laurent | 25/01/2007

Les commentaires sont fermés.