01/02/2007

26 JUILLET 2006: RESPIRE!

L'avantage d'avoir des enfants qui grandissent (si vite) c'est qu'on reste un minimum au faîte de l'actualité musicale, films, de la mode et des expressions qui y sont.Ça farte, casser, toute la panoplie de la nourrice de Brice quoi !

Point de vue musical, je leur fais bien sûr écouter « toute la musique queuuuuu j’aiiiime » , des vieilles riquettes des seventies et même un peu avant, du genre led zep, UFO, en passant par uriah heep et pavlov’s dog sans oublier Jimmy H, que j’ai moi, je l’avoue découvert sur le très tard. Et puis des trucs plus récents mais toujours pas à la mode comme manowar, blind guardian, iced earth et consorts. Souvent ça passe et ils découvrent petit à petit mieux leurs goûts que s’ils étaient uniquement bassinés par Lorie ou 50 Cent (rien à voir avec le 20 cent de LPV ;-).

Bon ou voulais-je en venir ? Ah oui, de mon côté, je jette maintenant une oreille moins discrète sur leur musique tendance actuelle et je me surprends à fredonner quelques airs de rap (bon, pas tous les jours non plus ;-). Mais en voiture, pendant mes longs trajets vers mes vignerons préférés, j’ingurgite toujours cd metal sur cd death (mélodique je vous rassure), avec de temps en temps une pose France interculturelle.

Et là, parfois un peu de musique de jeunes de maintenant. On présente la chanson suivante, de Mickey 3D, nom qui pour moi n’inspire absolument rien, si ce n’est une consonnace un peu rap ; j’ai du retard à rattraper. Et là, les boules, un morceau de musique accrocheur, et des paroles qui vous restent au travers de la gorge, réaliste ou pessimiste avec une dose homéopathique d’espoir, je l’espère ; -) mais jugez plutôt :

Approche-toi petit, écoute-moi gamin,

Je vais te raconter l'histoire de l'être humain

Au début y avait rien au début c'était bien

La nature avançait y avait pas de chemin

Puis l'homme a débarqué avec ses gros souliers

Des coups d'pieds dans la gueule pour se faire respecter

Des routes à sens unique il s'est mis à tracer

Les flèches dans la plaine se sont multipliées

Et tous les éléments se sont vus maîtrisés

En 2 temps 3 mouvements l'histoire était pliée

C'est pas demain la veille qu'on fera marche arrière

On a même commencé à polluer le désert

Il faut que tu respires, et ça c'est rien de le dire

Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

D'ici quelques années on aura bouffé la feuille

Et tes petits-enfants ils n'auront plus qu'un oeil

En plein milieu du front ils te demanderont

Pourquoi toi t'en as 2 tu passeras pour un con

Ils te diront comment t'as pu laisser faire ça

T'auras beau te défendre leur expliquer tout bas

C'est pas ma faute à moi, c'est la faute aux anciens

Mais y aura plus personne pour te laver les mains

Tu leur raconteras l'époque où tu pouvais

Manger des fruits dans l'herbe allongé dans les prés

Y avait des animaux partout dans la forêt,

Au début du printemps, les oiseaux revenaient

Il faut que tu respires, et ça c'est rien de le dire

Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

Il faut que tu respires, c'est demain que tout empire

Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

Vous êtes encore là, c’est pas fini, on continue, le calice jusqu’à la lie …

Le pire dans cette histoire c'est qu'on est des esclaves

Quelque part assassin, ici bien incapable

De regarder les arbres sans se sentir coupable

A moitié défroqués, 100 pour cent misérables

Alors voilà petit, l'histoire de l'être humain

C'est pas joli joli, et j'connais pas la fin

T'es pas né dans un chou mais plutôt dans un trou

Qu'on remplit tous les jours comme une fosse à purin

Moi ça m’a boulversé, mais voilà, malgré son aspect hyper réaliste, j’espère que les paroles ont touché un petit peu ceux qui ont acheté le disque (apparemment un bon succès en 2002). J’ai acheté le Cd d’occaz, bonne daube ;-) !

Mais ce qui m’effraie finalement, c’est le sentiment chez certains qu’il est trop tard, alors entre ceux qui n’on pas encore conscience de la mauvaise direction que nous avons tous prise, ceux qui s’en foutent et puis ceux qui croient que c’est déjà fini et qui comme sur le Titanic s’amusent à danser devant l’orchestre, il va nous en falloir du courage pour changer le monde ….

Bon on respire un coup et on en boit un autre !

18:18 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.