16/02/2007

31 OCTOBRE 2006: Fête et Trompettes des Morts

Cueillir c'est bien, manger c'est bon!

La trompette appelle le magret, et le magret appelle les légumes légèrement sucrés, chez moi, c'est comme cela, il y a des associations irrésistibles. Il est tard, on a bien quelques carottes, mais vite, je prends la lampe de poche et je vais chercher une belle betterave rouge dans le potager bio. Juste cuite à la vapeur, puis revenue dans un peu de miel, un vrai délice. Et ces trompettes, nature, sans échalottes, juste un peu de sel et de crême, l'odeur de cuir neuf est enivrante, puis on y trouve ce que l'on veut, de l'humus, du fruit, des agrumes même, fabuleux.

Juste un peu de crême, je vous dis!

loutrompette2

Betteraves cuites à la vapeur (on voit bien la vapeur hein!;-)

loubetterave

Nous sommes en semaine, et boire en semaine ce n'est pas raisonnable, je sais! Mais bon c'est congé demain et puis ce plat sans vin ce serait un crime, non?. Et puis je viens de réceptionner une palette débarquant tout droit du languedoc et il y a quelques bouteilles là dedans que je voudrais goûter avant de vous les faire connaître. Alors? Alors, c'est parti!La première, un nouveau domaine dans mon colimateur, le Loup blanc, domaine en conversion bio. Tout d'abord, un site à ne pas rater, j'adore leur musique de fond. Puis des étiquettes et des noms qui mettent déjà de bonne humeur. Mais les vins? Ah les vins, suspense! Le premier à passer au crible de mes papilles et neurones olfactifs sera le Régal du Loup. Un échantillon de 2005, tiré sur cuve et qui vient de faire près de 1000 km, ce n'est pas l'idéal, mais je ne peux atendre;-)

loupregal

Robe noire, nez déjà ouvert, de fruits noirs, un peu de laurier et de la mine de crayon. En bouche, c'est sensuel, velouté et charnu, pourvu d'une belle finale réglissée et chocolatée. Miam que c'est bon! On y goûte un peu la syrah, mais c'est surtout le carignan bien mûr qui signe la cuvée. Reste à voir le prix, ok, ce sera un peu moins de 10 euros, waouw super rapprt qualité prix en plus! La fiche technique le conseille avec .. un magret de canard, je rêve!

Mais cela donne envie de découvrir les autres cuvées, non? Allez encore une pour ce soir, ce sera Mère Grand 2005, également tiré brut de cuve. La robe est un peu plus claire, et le nez ne trahit pas sa composition, je parie sur une dominante grenache, gagné, mais de justesse, y en a 60%;-). Ah ces arômes de cerise à l'alcool, que c'est bon. Mais le vin est aussi structuré, très puissant, riche en saveurs, en alcool et tannins, c'est vraiment délicieux. L'accord avec le canard fonctionne, mais étonnament, surtout avec les légumes et trompettes. On pourra l'accorder, avec des gibiers forts, des fruits. Belle découverte; on en reparlera!

Les commentaires sont fermés.