16/03/2007

BANDOL & BAUX, suite et fin!

Je reviens sur cette dégustation pour vous présenter les appréciations générales:Pas de système de cotation compliqué, juste une appréciation simpliste, hédonique, animale presque. Après on peut disserter sur le potentiel de vieillissement, la race, la compréhension du vin, mais ici juste du j'aime et j'aime pas, le pourquoi étant décrit dans les CR plus bas!

Seuls les vins de la série monadique aveugle ont été noté, j'ai demandé à chaque participant de noter sur une échelle de 1 à 5: beurk-bof-bon-très bon-coupdecoeur.Alors on pourrait donner les moyennes, mais ce qui est intéressant, ce n'est pas de connaître le meilleur vin moyen, finalement le plus consensuel, mais les vins qui ont vraiment plu à 1 ou 2 dégustateurs. Evidemment si un vin fait l'unanimité c'est intéressant aussi;-)

Alors voilà ce que cela donne, en sachant que c'est une photographie au temps t, rien de ne dit que dans 20 ans les hiérarchies seront les mêmes (mais ou seront nous dans 20 ans ;-)

Trévallon: Dans le haut du panier, dommage que le prix ...

Coup de coeur: 11%

Très bon: 56%

Bon: 33 %

Bof: 0%

Beurk: 0%

Vannières: Les résultats parlent d'eux mêmes, mais attention, certains ont apprécié, donc à ne pas jeter tout de suite...

Coup de coeur: 0%

Très bon: 0%

Bon: 33 %

Bof: 56 %

Beurk: 11 %

Clos Milan: Rarement j'ai vu autant d'unanimité, la dernière fois, c'était pour le clos de Tart 2001, c'est tout dire ...

Coup de coeur: 100%

Très bon: 0 %

Bon: 0 %

Bof: 0%

Beurk: 0%

Saint Anne Collection: Intéressant, pas le vin consensuel, on va du très bon au beurk, la présence d'arômes "animaux" et d'encre, n'y est pas étrangère

Coup de coeur: 0%

Très bon: 44%

Bon: 44 %

Bof: 0 %

Beurk: 12 %

Pradeaux: Ici aussi c'est diversifié, mais avec une dominante de beurk, on peut espérer pour le château que nous soyons tombés sur une mauvaise bouteille. Il est intéressant de noter que la perte d'une étoile dans le guide vert de la RVF soit due à un mauvais goût de vieux bois (élevage en "trop" vieux foudres?) qui a été détécté par plusieurs de nos dégustateurs...

Coup de coeur: 0%

Très bon: 0%

Bon: 11 %

Bof: 33%

Beurk: 56 %

Valinière Barral: Autre grand vin de la soirée, qui fait une certaine unanimité

Coup de coeur: 45 %

Très bon: 33%

Bon: 22 %

Bof: 0%

Beurk: 0%

Rubrum Obscurum, Roquefort: Ici c'est intéressant, car on va du très bon au très mauvais, manifestement une question d'appréciation de style

Coup de coeur: 0%

Très bon: 33%

Bon: 45%

Bof: 11%

Beurk:11%

Coeur Quartus Romanin: Presque un grand vin, mais en tout cas celui qui après Milan récolte le plus haut pourcentage de "très bon" et "coup de coeur"

Coup de coeur: 22 %

Très bon: 67%

Bon: 11 %

Bof: 0%

Beurk: 0%

Pibarnon: Pas le grand frisson, mais apprécié quand même, rendez vous dans 10 ans?

Coup de coeur: 0%

Très bon: 34%

Bon: 33 %

Bof: 33%

Beurk: 0%

Voilà, j'espère que ces petites élucubrations gustatives vous ont un peu éclairé sur les styles des vins dégustés, certains sont encore à la vente;-)

Ah oui, j'oublie, j'ai aussi fait un concours de bouchon, et là aussi, c'est le clos Milan qui gagne, un sans faute donc. Voilà qui a fait très plaisir à Henri Milan et son bras droit Kader dont j'ai reçu la visite surprise hier. On a notamment dégusté un "grand blanc 2005" d'anthologie, d'une gourmandise mais d'une élégance rare. On l'aura bientôt..., en attendant, profitez des dernières quilles de clos milan 2001 ...

bbouchon

10:05 Écrit par Laurent dans Ateliers Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Qu'appelles-tu beurk pour les Pradeau ?
Tu es intervenu au sujet de l'huile de pépins de raisin, neutre au point de vue du goût (contrairement à l'huile d'olive par exemple)... Cuisine-t-on l'huile d'onagre ? Je veux dire se cuit-elle ?

Écrit par : Tiuscha | 17/03/2007

beurk Ben beurk pour le Pradeaux, ça veut simplement dire pas bon;-)
Mais c'est probablement un peu relatif au niveau général de la dégustation qui était très haut. Beaucoup s'en contenterait, je le reconnais. Mais nous étions en présence d' amateurs exigeants, ce que l'on peut comprendre quand on met 20 bons euros dans une telle bouteille...

Pour revenir à l'huile de pépins de raisins, je dois avouer que ma répulsion pour l' huile de pépins de raisins assasinnée par tous les traitements de raffinage, deodorisation et décoloration (la mienne est verte!) m'a empêché de lire la recette jusqu'au bout;-)
Et non, l'huile d'onagre ne peut être cuite, c'est une huile peu aromatique qui est parfaite pour ajouter un liant un peu gras sans modifier le goût, uniquement pour jouer sur la texture. Ses effets sur la santé sont aussi exceptionnels (surtout pour les femmes;-)

Si c'est pour cuire, juste un trait d'une huile d'olive (choisir l'arôme, certaines se rappochent de l'artichaud, de l'asperge) devrait suffire sans altérer les qualités organoleptiques de la préparation, que du contraire. Les huiles qui se cuisent sont l'olive, l'arachide, palme, raisin et dans une moindre mesure courges, sesame. Tiens une huile de pepins de courges non torréfiée, pourrait aussi faire l'affaire, si on ne veut pas jouer sur le goût de l'huile. Je le répète, mais j'aurais tendance à utiliser l'huile comme ingrédient à part entière et non uniqument comme support de cuisson.

Dès que mes asperges pointent le nez dans le jardin, j'essaie ta recette avec plusieurs sortes d'huile, la préparation dans la coquille d'oeuf est trop jolie

Pour ceux qui veulent aller faire un tour sur cet excellent blog: c'est la: <" target="_blank">http://saveurpassion.overblog.com>

Encore félicitaions pour ton blog, je sens que je vais m'y plonger dès que j'ai un peu de temps, mais de grâce, range ton huile de pépins de raisin morte dans ton garage, elle sera excellente pour huiler la chaîne de ton vélo:-)

merci et @+

Laurent

Écrit par : Laurent | 18/03/2007

Les commentaires sont fermés.