20/05/2009

La SYRAH, AH ça IRA (I)

Deux ateliers consécutifs consacrés à la syrah, et une pléthore de belles cuvées d'origine très diverses, pour un cépage originaire d'Ardèche, et non de Shiraz en Iran, ni même de Syracuse! Pour la théorie, il faut assister à l'atelier, pour la pratique virtuelle, c'est ici;-). C'est parti!

ARDECHE: Châton de Garde 2007, Syrah, sans soufre ajouté, Andrea Calek (Atelier 1- Atelier 2)

Une de mes cuvées préférées, proposée par Andrea, qui travaille également au Mas de Mazel. C'est du sans soufre soigné! Nez un peu lacté, fruits noirs très mûrs, un peu solaire. La bouche est ronde, soyeuse, fruitée, la finale sur le chocolat noir. C'est un peu fermé, ou plutôt la cuvée se referme; car il y a quelques mois elle resplendissait. Nettement plus expressif le lendemain, il faut maintenant l'oublier ou la carafer longuement.

ARDECHE: Syrah 2007, Hervé Souhaut, Romaneaux Destezet (1-2)

Robe plus claire, nez plus expressif, nettement poivré, balsamique, avec quelques notes végétales pas dérangeantes. L'attaque est un peu dure, mais le milieu de bouche est tout en dentelle, on salive allègrement. Le vin prend du volume à l'aération. 

C'est dingue la différence entre ces deux cuvées, alors les vignobles ne sont situés qu'à quelques dizaines de km. Deux belles expressions de syrah.

SAVOIE: Harmonie, Cru Arbin 2005, Mondeuse, Charles Trosset & Fils (1-2)

Robe sombre, nez fruité lacté (yaourt aux myrtilles), notes florales, de gentiane à l'aération. Je l'ai cependant connu plus ouvert. La bouche est un peu dure, avec de l'acidité mais un peu austère. Le vin prend aussi de l'ampleur à l'aération. Un beau vin, mais un peu strict. Egalement en phase de fermeture, sans doute.

ARDECHE: Cuvée ST Philippe 2005, Syrah, Sans Soufre ajouté, Mas de Mazel (1 - 2)

Robe bien sombre également, mais c'est le nez qui attire l'attention. Animal (bret), vernis (volatile), pomme verte (ethanal), il semble cumuler les défauts de l'oenologie modene. Il rebute d'ailleurs certains que je convainc pourtant d'y porter les lèvres. Et là, tout le monde se met d'accord, la mondeuse est explosée par l'éclat du fruit du Mas; par sa gourmandise, par son jus, par sa fraîcheur. Etonnamment, elle fera presque l'unanimité. L'aération lui est aussi favorable au niveau aromatique, tout comme un carafage vigoureux aurait été souhaité. Un exemple d'école de l'effet "vin naturel" sur la perception du vin! 

 

syrah1

LANGUEDOC, Coteaux du Languedoc, Pleine Lune 2002, Syrah, Beau-Thorey

Qui a dit que 2002 était un millémime pourri. Pas chez Christophe Beau en tout cas. La robe est noire, le nez sur la réduction, mais nettement moins qu'il y a quelques années. C'est sauvage, c'est floral, mentholé, avec des notes fumées, c'est bien de la syrah! Une bouche fraîche, avec de l'acidité, en demi corps, mais non dénuée de longueur, ni de mâche. Les avis sont partagés, certains se régalent et d'autres recherchent plus de matière.

ROUSSILLON, Côtes du Roussillon Villages, Romain Mercier 2002, Syrah grenache, Domaine Joliette (1 -2)

Au premier nez, certains prennent l'avion pour le nouveau monde, et oui, le boisé est encore un peu marqué. Heureusement, des la première gorgée, ils font demi-tour et reviennent en France, mais dans le Sud. Derrière le bois vanillé, il y a du fruit, très mûr, et dans le fruit, savez vous ce qu'il y a? Encore un peu de tannins, mais assez soyeux; un petti creux en milieu de bouche mlarque le millésime. Une bouteille sympa pour qui n'a pas peur de se promener dans les bois;-).

AFRIQUE du SUD, Syrah Elim 2007, Standveld Vineyards (1)

Nez très vanillé, un peu brûlé, arômes de garrigue et de fruit hyper mûr, c'est assez caricatural, malgré une belle matière. Ce 'est pourtant pas trop chaud, ce sont vraiment les arômes qui sont écoeurants. Car là, on prend l'avion et on va loin, très loin. Un peu indigeste dira-t-on...

RHÔNE, Saint-Joseph Saint Epine, Syrah, Hervé Souhaut, Romaneaux Destezet (1)

Robe sombre mais pas noire. Le nez est délicat, et le contraste avec l'autre vin est sidérant. Ici, c'est floral, avec mêmes quelques notes d'agrumes. C'est tout en dentelle, pas en puissance ni en matière. C'est aérien, il y a de la longueur de saveur, mais pas d'alcool; mais ce pas assez expressif pour certains, et pourtant ...

 

syrah9

 

La suite très bientôt, les meilleures bouteilles arrivent!!!!

 

syrah6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

syrah Merci pour ces pistes, Laurent !

Vin de Savoie Arbin-Mondeuse Mondeuse Prestige des Arpents Fils de Charles Trosset 2005 : 13/20 - 20/3/07
Robe violacée, intense. Senteurs florales (violette), épicées (poivre), fruitées (fruits noirs). Caractère amylique (banane). Les goûts rappellent ceux d'un vin primeur (on a pensé à un gamay puis à du grenache). Expression simplette, courte, un peu amère. Gouleyance certes mais pauvreté gustative également. Finale réglissée.

Vin de Savoie Arbin Mondeuse : Les Fils de Charles Trosset "Le Chai des Moulins Confidentiel " 2005 - 6/5/08 (cr par Philippe Ricard)
DS14,5 - PC15,5 - LG14,5/15 - PR15 . Note moyenne : 14,9
(Mondeuse 100%)
Robe très sombre, violine.
Offrande spontanée, plein fruit : cassis, cerise, olive noire, tapenade, plus une touche de violette.
Belle matière, séveuse, croquante, fraîche, au fruité réjouissant et pur, avec une légère accroche tannique sans pour autant déplaire. Finale épicée, poivrée, prolongeant harmonieusement ce plaisir sincère.



Écrit par : laurentg | 24/05/2009

Les commentaires sont fermés.