26/07/2010

Vendredis du Vin N°28; Oenotourisme I, le Tracteur de Sanilhac

Dans le cadre des "Vendredis du vin", orchestré par mon ami Patrick Bottcher, un monomaniaque de l'Alsace et du vin en général, sur le thème de l'oenotourisme, voici deux petites contributions toutes récentes, je rentre tout juste de vacances !

Et oui, quelques jours de vacances, enfin, avec les enfants, chez des amis, à Sanilhac, à deux grands pas du Gardon. L'oubli des soucis, du boulot, d'internet, de FB, mais pas du vin! Et dans un tel trou perdu, comment s'approvisionner en vinature? Indispensable de se constituer une petite réserve, je le sais, d'ailleurs je ne pars jamais sans une copieuse sélection. Et pourtant!

IMG_1347.JPG

 

Et pourtant, mes amis m'ont emmené, à deux (petits) pas de leur logis, dans un petit resto, qui s'est avéré être une mine d'or et de pourpre pour l'amateur de vins naturels. Cet endroit a un nom, qu'on se le dise, c'est le "Tracteur", et pour deux anciens agros comme mon pote et moi, cela ne pouvait déjà laisser indifférent. Mais de là à retrouver à la carte, des vins qui, pour la plupart, se trouve sur la mienne, il y a un espoir que je n'aurais pu émettre.

 

tracteur.jpg

Revers de la médaille, pas de places libres, qu'à cela ne tienne, on utilise les bonnes vieilles méthodes et le désistement attendu s'annonce ;-).

Mais revenons au vin! Vous connaissez le Boisson Rouge? Oui, ce Petnat rouge d'Emile Heredia que je vendais la semaine passée et qui est déjà tout épuisé, et bien c'était leur apéro du jour, dingue hein? "Nez de griotte, note de fraise (ou framboise;-), bouche avec un peu de sucres résiduels, mais c'est vraiment très frais, de la vraie grenadine pour adultes, un régal sous le soileil!".

Comme je vends les 3/4 de leur carte (qui comporte quand même une cinquantaine de références), j'ai envie de découvertes et je vois les vins d'Eric Pfifferling, que je n'avais pas goûté récemment. Ni une ni deux (mais bien trois au final ;-), je demande des précisions sur la cuvée "Sels d'Argent". La compétence de la "sommelière" est sans faille, non seulement elle connait ses vins mais elle les aime ça se voit, et les 4 personnes rencontrées aux manettes de ce Tracteur sont du même tonneau. C'est un grenache avec des notes d'anis, de fenouil, mais où la salinité se conjugue à une acidité pour lui apporter fraîcheur, oui cette fraîcheur qui manque souvent dans les vins du Sud. L'accord avec la raie au fenouil et betteraves rouges est étonnant.

Avec la canette aux figues, je choisis un Corbières Rozetta de Maxime Magnon, dont j'avais apprécié les vins lors de notre dernière rencontre. C'est fruité frais, un peu garrigue, assez profond, juste un chouia de tannins pour apprivoiser la canette pas farouche. C'est typiquement un vin de table, ou plutôt un vin pour la table, un vin de partage, pas très complexe, pas prot prout pour un sou, mais un vin boisson, ou non, un vin aliment!

Nous n'avons pu résister à la tentation de déguster ensuite le nouveau millésime disponible de la cuvée Kharakter de Christian Chaussard, qui aurait du être présent à mon dernier WE vigneron. Un exemple d'école de vin minéral, à la fois ciselé et gourmand, salin, et très long. Du pamplemousse, de la rhubarbe, du fruit jaune frais, au nez, grand vin et pourtant tellement accessible, j'adooooore!

Un café l'addition (26 € le menu (entrée - plat - fromage/dessert) et + 10 € pour le vin par rapport au tarif particulier, on croit rêver), et retour à pied, je ne peux que vous conseiller l'adresse, comme on la conseille à des proches;-). D'autant, qu'ils vendent aux particuliers, à un tarif très proche du mien, donc assez intéressant ;-)

Ah oui, en regardant l'addition ce soir, j'ai vu que les 3 "Boisson rouge" étaient offerts, même pas eu l'occasion de les remercier...

Chers amis oenotouristes ou simples gastrosensuels, si vous passez dans le coin, n'hésitez pas, c'est près de Uzes, pas si loin d'Avignon ou de Nîmes.... et vous pouvez même les rejoindre sur face book! A bon entendeur ;-)!

Et encore merci à Genviève et Bruno pour leur acceuil et cette belle découverte inespérée!

 

 

 

 

21:16 Écrit par Laurent dans Journal d'un Caviste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.