19/03/2014

WE Rencontres Vigneronnes de Printemps: Clos Massotte

Pour ce retour, quelques mots sur notre week-end rencontres vigneronnes de Printemps. J’étais vraiment heureux de pouvoir vous présenter 4 vignerons, dont deux découvertes récentes, représentant bien les différentes approches bios aptes à capter soleil et terroir en bouteilles. 

Commençons par le Clos Massotte. Sur le terroir des Aspres, les vignes sont familiales depuis 200 ans; mais ce n’est qu’en 2004 que PN (c’est plus facile que Pierre-Nicolas Massotte ;-), crée ce domaine de 7 ha. Composé majoritairement de syrah, de grenache et de carignan, certaines de ces vignes sont centenaires, ce qui lui permet de créer des vins de grande personnalité dès ses débuts.

Une recherche de vérité et de simplicité dans la production, pas besoin de fard pour exprimer terroir et sensibilité. Agriculture bio, what else?, pas d’intrants et le sulfite est souvent rangé dans l’armoire. Pas moins de 9 cuvées en dégustation, du blanc, de l’orange, du rouge et du vin doux naturel ! C’est parti pour ce semi marathon. 

Un Corail d’Automne 2006 pour débuter et ma première réaction est de penser au blanc du Casot des Mailloles, une référence! Un boisé en retenue, du gras mais sans sucres résiduels, des fruits jaunes d’autres secs. Présenté lors d’un atelier, rarement je ai vu autant de consensus lors de dégustation à l’aveugle! Et vous êtes plusieurs à avoir estimé ce blanc comme d’autres du domaine à près de 20 euros plutôt que 12, alors? Alors, chhhuuuut! ;-)IMG_1586.jpg

Une Ondine 2012 orangée ensuite, orangée car macérée avec les peaux du raisin. Macérée, mais seulement pendant 2 jours ; cela suffit pour apporter un petit grain tannique, sans uniformiser trop le vin. Un petit côté juteux en pus de la longueur, et c’est un des meilleurs vins blanc dégusté récemment et peut-être le meilleur orange !

Les rouges maintenant, ils ne sont pas sans rappeler ceux d’Henri Milan, venant de ma part, c’est bien un complment ; par leurs notes de tabac, leur côté mentholé, et la conjugaison des équations maturité, soleil et fraîcheur.  

Ce sont les dernières caisses de ce Yelleen 2007, tabac blond, épice, menthol, un toets d’élevage bien intégré, des tannins poudreux agréables une belle longueur fruitée et épicée. Très beau vin pour l’instant, et pour quelques années encore ; ce terroir montre son potentiel !

Perle et pépin 2012, beau petit succès pour cette cuvée hors norme ; très aromatique, très épicée avec des notes de guimauve, vous êtes plusieurs à l’avoir adorée! J’avoue que je la préfère sur une belle paella de poulet ou un petit gibier pour dompter sa générosité actuelle qu'en dégustation pure. Mais c'est bien, cette diversité; et puis on peut aussi la laisser en cave, potentiel certain! 

Gaïa 2009, un vin schizophrénique ? Le nez rappelle immédiatement un Maury, des notes de cerise macérée, de chocolat, de pruneau ; mon cerveau reptilien s’attend à un vin sucré et pas du tout ! Et comme, comme moi, il aime être surpris, il apprécie. C’est dense mais sec, mûr mais frais, puissant mais pas écoeurant, long mais digeste, un vin schizo, je vous dit ! Accord? Direction paëlla, pâtés, carbonades, gibier, ...!

IMG_8463.JPGEt puis il y a la Vie 2012, nature de préférence, vous l’aurez compris et c’est le cas. Avec pas mal de cinsault; à la De Funes ou de mémoire je dirais 40% ;-). C'est élégant mais avec du corps, aromatique sur quelques fruits rouges ou noirs, quelques épices, de la fraîcheur mentholée encore, et des tannins juste perceptibles. On peut le boire seul ou sur des viandes blanches rôties, au four ou au BBQ, des saucisses aussi. Peut-être mon préféré actuellement. 

Les prix? Angéliques pour une telle qualité (entre 10 et 13 € pour les rouges), j'espère qu'il ne nous lit pas ;-)

Et puis PN nous fait aussi des vins doux naturels naturels! Non, je ne radote pas, ce sera l'objet du papier suivant ;-). Encore merci de me retrouver à nouveau ici!

 

14:40 Écrit par Laurent | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/03/2014

I 'm Back In Blog

Dingue, mon dernier papier sur ce blog date de 2010 ; alors je ne me mets aucune pression, mais j’ai juste envie de raconter la suite de l’odyssée, de tourner ici avec vous quelques pages de cette « vie nature ». Envie de mettre en avant vins dégustés et vignerons rencontrés ; les évènements auxquels vous participez également, bref, I’am Back In Blog !

 

Pour commencer un retour détaillé sur nos dernières rencontres vigneronnes de Printemps 2014, les vignerons et leurs cuvées...  Restez! ;-)

14:42 Écrit par Laurent dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |