02/04/2009

CULTURE INTEGREE

Il y a la lutte (ir)raisonnée, il y a aussi la lutte intégrée vantée par certains pragmatiques paresseux comme une alternative au bio. En balade dans le bordelais, en sillonnant les vignes massivement désherbées, même chez les grands, je tombe sur ce panneau. Et bien, regardez la photo, et le bel effet des herbicides de cette lutte (dés)intégrée. Je ne suis pas certain que les beaux petits papillons, que l'on voit sur la plaque, apprécient ;-). Encore du bla bla!!!

culture_integree

21:58 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lutte integree, herbicides, bordeaux |  Facebook |

09/06/2007

PECROT, C'est la CHENILLE PROCESSIONNAIRE

qui redémarre;-)

En voyage pour quelques jours en Bourgogne et dans le Beaujolais, Anne m'informe que Pécrot est en ébullition, la cause, quelques foyers (des nids quoi!) de la fameuse chenille processionnaire ont été détectés, et notamment dans notre jardin... Et les équipes de télévision de se succéder, RTBF, RTL Telecom... mais hélas, pas un regard, sur un sujet bien plus intéressant pourtant, la construction de notre yourte;-).

Dans la voiture, sur la route du retour, les "flashes infos" se multiplient, 2 nouveaux foyers trouvés, d'autres détruits, j'ai comme l'impression que je vais retrouver mes chênes chéris, soit complètement recouverts de toiles, soit complètement cramés. Ni l'un ni l'autre, et oui les médias, avides d'infos accrochantes, n'ont-ils pas à nouveau monté en épingle cet épiphénomène. Car force est de constater que si la chenille est bien présente, il me faut quand même quelques minutes pour repérer le premier nid. Mais dans le village, on est pas loin chez certains de la psychose... comme cet individu dans une boutique qui explique en long et surtout en très large les risques liés à cette bébête et de repartir les bras chargés de multiples insecticides... On est pas très loin du syndrôme de la grippe aviaire...

chen

Et hier soir, alors que nous sommes tranquillement occupés avec des amis à siroter quelques échantillons de Georges "le noune" Descombes (qui sont, entre nous, de véritables friandises, et qui sera présent au premier anniversaire de notre boutique les 29-30 juin miam, miam;-), quand on nous prévient, les pompiers sont là, il faut détruire les nids de chenilles. De fait, un peu plus haut, on entend le bruit du lance-flamme... Nous y allons, une équipe de pompiers est occupée un peu plus haut, les camions sont là, les "riverains" sont sur le pas de la porte, palabres, discussions, que faire, ben manifestement, ce n'est pas clair...

chen2

chen3

Si on les brûle, on risque quand même d'avoir des poils urticants un peu partout sur le sol, et ceux qui sont au plus haut, on ne sait pas les atteindre. Après discussion, nous empruntons la voie de la raison...on laisse tout en place; on dit aux enfants de ne pas les déranger avec leurs bâtons, et on promet de ne pas faire la sieste en dessous. Ce sont les élections ce week-end, ce qui explique peut-être un peu ce balet de combat improvisé. Enfin pas très grave, et merci aux pompiers (très sympas au demeurant) d'avoir fait le déplacement. Et puis tant pis, ce n'est pas aujourd'hui que je vous proposerai ma recette de "crême de chenille brûlée aux glands", et heureusement, car j'ai lu par ailleurs que son coût pouvait aller jusqu'à 250 euros par arbre nettoyé, à notre charge bien sûr. Finalement, on l'a échappé belle;-).

Ceci dit, ce serait peut-être bien de prévoir un plan plus organisé pour l'année prochaine, de comprendre un peu mieux le pourquoi de cette "apparition" et d'en expliquer calmement, sans médiatisation excessive les causes et les moyens de lutte, si lutte nécessaire il y a. Il paraît que le fameux Bacillus Thuringiensis (oui la bibiche sur laquelle j'ai fait mon mémoire d'ingénieur agro il y a plus de 20 ans, souvenir, souvenir) permet de lutter efficacement et en bio. Mais quid aussi de son prédateur naturel, ou se cache-t-il et pourquoi. Et surtout qu'on ne vienne pas nous empester avec des phéromones, j'aime pas trop. Bon je vous laisse, c'est fou ce que d'écrire sur ce sujet va finir par m'irriter, je me gratte déjà ;-)

chen4

chen5

29/05/2007

MA TERRE! (2)

Il y a peu, je vous avais confié les frissons qui me parcoururent en dégustant cette magnifique bouteille d'Henri Milan. Cette fois, c'est toujours de Ma Terre qu'il s'agit, et ce sont toujours des frissons, mais je ne sais pas, le plaisir n'y est plus.

Jugez plutôt sur cette vidéo

Claude Bourguignon n'est pas n'importe qui, il conseille ou a travaillé avec quelques domaines réputés dont, et ce n'est pas un hasard, le domaine Milan.

Mais il ne nous suffit plus de détruire la terre en l'exploitant à outrance tout en oubliant de nourrir 1 milliard de personnes, non, il nous faut aussi saboter ceux qui tentent de retrouver une agriculture de qualité. Oui, si nous ne faisons rien, nous sommes responsables. Mais là nous pouvons agir, une pétition de plus de 60000 signature a déja fait réfléchir les parlementaires, mais il faut aussi participer à la manifestation qui vise à empêcher l'"Europe" de dénaturer le bio en dénaturant ses règles de production.

Lisez ceci:

Manifestation ce lundi 11 juin 2007

à 12h au Rond Point Schuman, face au Conseil de l’Union européenne 

Depuis de nombreux mois, Nature & Progrès Belgique tire la sonnette d’alarme, la sirène même, sur les dangers pour la bio du projet de règlement européen pour l’Agriculture Biologique, les plus criants étant la tolérance à l’égard des OGM, et de l’usage des pesticides.

Pour rappel, vous êtes près de 65 000 personnes à avoir signé notre pétition « Sauvons la Bio ! », en quelques semaines seulement. Ce poids citoyen a pesé dans la balance au moment où les eurodéputés ont rendu leur avis. Ils se sont clairement positionné à deux reprises, le 29 mars et le 22 mai 2007, pour un règlement garantissant qu’aucun OGM ne soit jamais présent dans les produits bio et interdisant clairement l’usage des pesticides de synthèse. C’était une première victoire. Mais cet avis du Parlement Européen est consultatif. La décision finale relève des compétences du Conseil européen des Ministres de l’Agriculture.

Le moment fatidique est arrivé : ce Conseil se réunira à Bruxelles les 11 et 12 juin prochain. Malgré la mobilisation de nombre d’associations, il n’est à ce jour pas question encore de crier victoire. Les parlementaires européens se sont exprimés. Il est impératif de faire entendre notre voix de citoyen, que nous soyons consommateurs ou agriculteurs, bio invétéré ou simplement soucieux de la qualité de notre alimentation et de notre environnement.

Si ce règlement est voté ce mois, il entrerait en application après 2009.  Il ne sera alors plus possible de faire marche arrière.

Nature et Progrès (Belgique, France, Espagne & Portugal) avec le soutiende Friends of Earth International,et de l’UNAB appelle à une manifestation européenne

Voilà, ce serait sympa de s'y voir!

Pour ceux qui veulent aller un peu plus loin que ces 4 minutes sur Claude Bourguignon, voici aussi quelques liens: son profil Wikipedia , video d'une conférence , interview écrite

Sinon, la vie continue et elle est belle, raison de plus pour que cela dourre!

Et oui, notre petite chatte "Tigrise" a accouché de deux petits chatons...

chat1

enfin si je compte bien ils sont trois...

chat2

voire 4?

chat4e

J'ai bien dit 4!;-)

chat3

chat5

22:54 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

23/05/2007

La MOINDRE des CHOSES

Nicolas Hulot a bien compris que l'enjeu du réchauffement climatique, devait concerner tout le monde, et qu'il devait dépasser les clivages politiques. Nous devons donc poussez tout le monde mais aussi tout le monde ... politique, même les moins sensibles à l'écologie, dans cette bonne direction. Si, à notre échelle, notre action est indispensable, les politiques ont des leviers qui pourraient faciliter nos actes et démultiplier leurs résultats. Il y a un moyen très simple, c'est celui d'adhérer au pacte écologique de Nicolas Hulot. Comme en France il y a peu, nous sommes en période électorale, et c'est le bon moment. J'ai lu son bouquin qui fourmille de bonnes idées (il a été rédigé en collaboration avec quelques pointures scientifiques). Renseignez vous un peu, mais ne trainez pas et puis signez, c'est la moindre des choses que nous pouvons faire pour tenter d'infléchir les courbes de tendance, c'est notre responsabilité!

C'est ici; lisez:

La problématique des changements climatiques et de la crise écologique vous interpelle ?

Alors, comme moi, faites entendre votre voix auprès de vos (futurs) élus : signez le Pacte écologique belge soutenu par Nicolas Hulot.

Je demande aux partis et aux candidats des élections législatives du 10 juin de :

- Considérer les enjeux écologiques comme une priorité commune qui dépasse les clivages entre partis politiques et faire de la Belgique un pays exemplaire en matière de développement durable ;

- Faire de la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité les déterminants majeurs de l'action publique ;

- Mettre en place les outils économiques, juridiques, technologiques et éducatifs pour adapter ou réduire notre consommation en fonctions des exigences écologiques et sociales actuelles et futures ;

- Engager immédiatement une revision fondamentale des politiques de l'énergie, du transport et de l'agriculture ;

- Se prononcer sur les 36 propositions concrètes pour un changement de cap et de les compléter par d'autres mesures encore, afin de donner corps à une feuille de route collective, un programme complet porté de manière collégiale par l'ensemble des hommes et femmes politiques de notre pays : un réel Pacte Ecologique.

Je signe!

Votez pour la planète !

hulot

14:24 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/04/2007

VIGNES et HERBES ou PAS!

Quelques photos en vrac sans commentaires, vous faites le tri vous même, c'est facile;-)

vignesherbesvignesherbes15vignesherbes14vignesherbes12vignesherbes11vignesherbes10vignesherbes9vignesherbes7vignesherbes5vignesherbes3vignesherbes2vignesherbes16vignesherbes0

10:02 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2007

MORT AU BIO!

L'Europe va bientôt adopter un règlement signant l'arrêt de mort du bio, dénaturant complètement sa philosophie; en autorisant la présence d'OGM et de pesticides en quantité non négligeable. Je vous engage à lire les infos sur le Site Nature et Progrès et à signer leur pétition qui s'oppose à cette décision. Il y a urgence!

20:16 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2007

11 AOUT 2006 : SAM Suffit!

Ce qui m'suffit, les OGM, les pesticides, dont la consommation est encore en croissance. Pas assez les 27 traitements moyens que reçoit une petite pomme? Petite anecdote, je discutais récemment avec un cidrier conventionnel qui me racontait qu'ils avaient dû arracher des pommiers car les pommes contenaient systématiquement trop de chlormequat. Ils avaient replantés des poiriers, et bingo, même sans traitements, les poires en étaient gorgées, miam!! Et un site à consulter pour s'ouvrir les yeux: c'est LA!

pomme

Mais les choses bougent, doucement, mais sûrement. A voir d'abord, le 2ème congrès scientifique sur la viticulture biologique; c'est pas en Belgique, on s'en doutait ;-), mais on aurait pu espérer le voir en France ou en Italie, dans les 2 pays du vin quoi!. Et bien c'est en Allemagne, qui une fois de plus montre le bon chemin, comme les autres pays nordiques, en ce qui concerne les pratiques écologiques durables! Si mon emploi du temps le permet, j'irais bien jeter un coup d'oeil sur place! Plus d'infos ICI!

Mais ce n'est pas tout, lu une interview de Benoît Lutgen (ministre CdH wallon de l'agriculture) dans je ne sais plus quel canard; son rêve, faire de la Wallonie une région d'agriculture 100% biologique. Et bien Benoît, on a peut-être pas les mêmes idées sur tout, et si on ne partagera jamais le même lit, on a au moins des rêves en commun! Mais pourquoi se limiter au rêve, au delà des soucis environnementaux, je crois que d'un point de vue économique, la Wallonie a tout intérêt à faire ce choix pour rester compétitive. En tout cas je compte bien mettre toute mon énergie et mes petites compétences pour faire avancer le schmilblick dans ce sens!

Tiens vous êtes encore là? Tant mieux car je voulais surtout vous parler de SAM en fait; c'es pas le nom de mon main coon et j'aurais plutôt dû titrer "Les OGM C'EST DEJA DEPASSE" mais bon je n'ai jamais eu le sens du marketing;-). Mais si je vous dit cela, pour vous, c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle? Ben ça dépend de votre avis sur les OGM bien sûr (tiens vous avez vu le reportage ce mardi dans les carnets du bourlingueurs et la firme Monsanto, à la louche, 20 000 suicides chez les petits agriculteurs indiens qui ont fait confiance aux semences de MONSANTO; on est pas loin du crime contre l'humanité), mais ça dépend surtout de ce qui va les remplacer!

Et bien il semble bien que le SAM soit une alternative intéressante aux OGM. Le principe est basé sur la génomique ou la protéomique, où l'on étudie le lien entre les gênes et leur expression et par conséquent les protéines produites. J'avais vainement tenté, lors de mon passage chez INBEV, d'orienter la recherche dans ce sens, mais il était manifestement trop tôt pour eux ;-). Le SAM profite de cette technologie pour faire de la Sélection Assistée par Marqueurs. L'avantage est que l'on identifie les gênes d'intérêt au sein de la même espèce, et la sélection se fait alors non plus au hasard des croisements ou suite à des mutations forcées, mais sur base des gênes présents et exprimés. Il n'y a donc pas d'activité transgénique entre espèces comme pour les OGM classiques. Il faut rester prudent, bien sûr, mais cela paraît en tout cas moins risqué que les OGM, dont les effets négatifs sur l'environnement, sur la santé et sur l'économie sont maintenant de plus en plus documentés. Sans compter que leurs résultats sur la résistance aux maladies sont loin d'être aussi merveilleux que ce que leurs producteurs ont longtemps prétendus.

Ceci dit, pour moi, il y a d'autres voies que celle de la sélection toujours plus pointue, il y a les pratiques agricoles, les terroirs et rendements adéquats, le bon sens aussi! A suivre!

12:38 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2007

26 JUILLET 2006: RESPIRE!

L'avantage d'avoir des enfants qui grandissent (si vite) c'est qu'on reste un minimum au faîte de l'actualité musicale, films, de la mode et des expressions qui y sont.Ça farte, casser, toute la panoplie de la nourrice de Brice quoi !

Point de vue musical, je leur fais bien sûr écouter « toute la musique queuuuuu j’aiiiime » , des vieilles riquettes des seventies et même un peu avant, du genre led zep, UFO, en passant par uriah heep et pavlov’s dog sans oublier Jimmy H, que j’ai moi, je l’avoue découvert sur le très tard. Et puis des trucs plus récents mais toujours pas à la mode comme manowar, blind guardian, iced earth et consorts. Souvent ça passe et ils découvrent petit à petit mieux leurs goûts que s’ils étaient uniquement bassinés par Lorie ou 50 Cent (rien à voir avec le 20 cent de LPV ;-).

Bon ou voulais-je en venir ? Ah oui, de mon côté, je jette maintenant une oreille moins discrète sur leur musique tendance actuelle et je me surprends à fredonner quelques airs de rap (bon, pas tous les jours non plus ;-). Mais en voiture, pendant mes longs trajets vers mes vignerons préférés, j’ingurgite toujours cd metal sur cd death (mélodique je vous rassure), avec de temps en temps une pose France interculturelle.

Et là, parfois un peu de musique de jeunes de maintenant. On présente la chanson suivante, de Mickey 3D, nom qui pour moi n’inspire absolument rien, si ce n’est une consonnace un peu rap ; j’ai du retard à rattraper. Et là, les boules, un morceau de musique accrocheur, et des paroles qui vous restent au travers de la gorge, réaliste ou pessimiste avec une dose homéopathique d’espoir, je l’espère ; -) mais jugez plutôt :

Approche-toi petit, écoute-moi gamin,

Je vais te raconter l'histoire de l'être humain

Au début y avait rien au début c'était bien

La nature avançait y avait pas de chemin

Puis l'homme a débarqué avec ses gros souliers

Des coups d'pieds dans la gueule pour se faire respecter

Des routes à sens unique il s'est mis à tracer

Les flèches dans la plaine se sont multipliées

Et tous les éléments se sont vus maîtrisés

En 2 temps 3 mouvements l'histoire était pliée

C'est pas demain la veille qu'on fera marche arrière

On a même commencé à polluer le désert

Il faut que tu respires, et ça c'est rien de le dire

Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

D'ici quelques années on aura bouffé la feuille

Et tes petits-enfants ils n'auront plus qu'un oeil

En plein milieu du front ils te demanderont

Pourquoi toi t'en as 2 tu passeras pour un con

Ils te diront comment t'as pu laisser faire ça

T'auras beau te défendre leur expliquer tout bas

C'est pas ma faute à moi, c'est la faute aux anciens

Mais y aura plus personne pour te laver les mains

Tu leur raconteras l'époque où tu pouvais

Manger des fruits dans l'herbe allongé dans les prés

Y avait des animaux partout dans la forêt,

Au début du printemps, les oiseaux revenaient

Il faut que tu respires, et ça c'est rien de le dire

Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

Il faut que tu respires, c'est demain que tout empire

Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

Vous êtes encore là, c’est pas fini, on continue, le calice jusqu’à la lie …

Le pire dans cette histoire c'est qu'on est des esclaves

Quelque part assassin, ici bien incapable

De regarder les arbres sans se sentir coupable

A moitié défroqués, 100 pour cent misérables

Alors voilà petit, l'histoire de l'être humain

C'est pas joli joli, et j'connais pas la fin

T'es pas né dans un chou mais plutôt dans un trou

Qu'on remplit tous les jours comme une fosse à purin

Moi ça m’a boulversé, mais voilà, malgré son aspect hyper réaliste, j’espère que les paroles ont touché un petit peu ceux qui ont acheté le disque (apparemment un bon succès en 2002). J’ai acheté le Cd d’occaz, bonne daube ;-) !

Mais ce qui m’effraie finalement, c’est le sentiment chez certains qu’il est trop tard, alors entre ceux qui n’on pas encore conscience de la mauvaise direction que nous avons tous prise, ceux qui s’en foutent et puis ceux qui croient que c’est déjà fini et qui comme sur le Titanic s’amusent à danser devant l’orchestre, il va nous en falloir du courage pour changer le monde ….

Bon on respire un coup et on en boit un autre !

18:18 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

5 Minutes pour le Climat (enfin surtout pour nous)

J'interromps l'actualisation de mon blog avec des notes anciennes pour faire plein feu sur une actualité plus importante:

L'Alliance pour la Planète (groupement national d'associations environnementales) lance un appel simple à tous les citoyens, 5 minutes de répit pour la planète.

Tout le monde éteint ses veilles et lumières le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h00. Il ne s'agit pas d'économiser 5 minutes d'électricité uniquement ce jour-là, mais d'attirer l'attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d'énergie et l'urgence de passer à l'action !

5 minutes de répit pour la planète : ça ne prend pas longtemps, ça ne coûte rien, et ça montrera aux candidats à la Présidentielle que le changement climatique est un sujet qui doit peser dans le débat politique (et à nos politiciens belges qu’il s’agit aussi d’une priorité pour nous!)

Pourquoi le 1er février ? Ce jour là sortira, à Paris, le nouveau rapport du groupe d'experts climatiques des Nations Unies. Cet événement aura lieu en France : il ne faut pas laisser passer cette occasion de braquer les projecteurs sur l'urgence de la situation climatique mondiale. Si nous y participons tous, cette action aura un réel poids médiatique et politique, moins de trois mois avant l'élection présidentielle (et sur nos politiciens belges)

Quelques références:

L'alliance (pour la planète) :http://www.lalliance.fr/

Le réseau Action Climat France : http://www.rac-f.org/

Les Amis de la Terre: http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=3035_>

09:34 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/01/2007

16 JUIN 2006 : Pesticides, Mode d'emploi!

La France, troisième consommateur mondial de produits phytosanitaires, est confrontée à la remise en question de cette utilisation des pesticides.

Une expertise scientifique collective menée par l'INRA et le Cemagref, à la demande des ministères en charge de l'agriculture et de l'environnement, a permis de dresser un état des lieux des connaissances sur lesquelles pourraient se fonder des actions visant à réduire le niveau actuel d'utilisation des pesticides et leurs impacts

Lire la suite ICI

Une lecture rapide laisse entendre que la lutte biologique pourrait être une stratégie alternative permettant d'atteindre cet objectif. Hélas la prise de conscience n'est pas encore suffisante dans le monde agricole qui est toujours à la recherche de techniques alternatives, facilement mises en places et garantes du même profil de rendements élevés, là ou la rentabilité économique peut être valorisée autrement.

Le rapport de l'INRA que l'on pouvait craindre un peu consensuel ose quand même montrer la voie en titrant dans sa conclusion"La production intégrée, une démarche nécessaire"Cette lutte intégrée consiste, non pas en une lutte raisonnée qui base encore toute sa stratégie sur l'emploi des pesticides mais sur l'utilisation de toutes les techniques disponibles en laissant la priorité à celles rescpectueuses de l'environnement. En fait, on se rapproche un peu du bio, mais on se permet des traitements chimiques lorsque la situation le nécessite. Ok c'est vague, mais c'est déjà un pas dans la bonne direction. L'objectif avoué étant le zero pesticides. Rome ne se construit pas en 1 jour ...

Par contre, on ne semble pas envisager le potentiel de développement de la lutte biologique si la recherche ciblait un peu mieux ses objectifs. mais c'est une question de gros sous, il est encore trop tôt pour Bayer, Monsanto & co pour financer de tels projets.

Un mot sur la viticulture qui est pointée du doigt (pour rappel, elle consomme près de 50% des pesticides pour quelques % de surface cultivée ... no comment) en raison de, je cite "l'intensité de ses traitements"

Si l'agriculture est grande consommatrice de pesticides en raison de mauvais choix stratégiques, que dire de l'utilisation de pesticides par le particulier ou encore par les institutions communales. Il y a quelques semaines, de braves ouvriers "sprayaient" encore à volonté ceux-ci sur des bordures de route pourtant impeccable ...

Il y a quelques semaimes, la France subissait une Semaine Sans Pesticides (pas de victimes recensées ;-), c'est insuffisant, mais ça bouge un peu...

A ne pas manquer pour ceux qui doute des alternatives biologiques (et on ne parle pas de cuivre...) , le Blog de Franck Pascal, viticulteur en champagne.

Bon, je vous laisse, je dois touiller dans mon purin d'orties (véridique!)!

10:23 Écrit par Laurent dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |